Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un couple mis en examen dans une affaire de meurtre sur un marginal à Sochaux

A Sochaux, un couple est mis en examen dans une affaire d'homicide. Un Sochalien de 47 ans a été retrouvé mort chez eux, le corps très dégradé.

Chez le couple, la police a retrouvé le corps de la victime très dégradé
Chez le couple, la police a retrouvé le corps de la victime très dégradé © Radio France - Sixtine Lys

Sochaux, France

L'affaire a éclaté le 5 août dernier avec un témoignage. Un homme se présente au commissariat de Montbéliard et raconte qu'il a été sollicité par un couple d'amis pour déplacer un corps dans un appartement à Sochaux. Il parle d'une mort criminelle mais dit qu'il n'en sait pas plus sur les circonstances et l'identité de la victime.  

Après investigations, les enquêteurs identifient le couple en question. Il s'agit d'une femme de 26 ans et d'un homme de 36 ans, marginaux, connus pour des affaires de stupéfiants. Rapidement la police constate la disparition de l'une de leurs connaissances, un Sochalien de 47 ans momentanément sans emploi et sans domicile, présenté comme quelqu'un de paisible et isolé. 

Un corps putréfié enveloppé dans des draps et couvertures

Le 7 août au matin, la police perquisitionne alors chez le couple et retrouve un corps putréfié, enveloppé dans des draps et couvertures. En garde à vue, le couple reconnaît qu'il s'agit du corps de leur ami. Il serait mort selon eux dans une rixe dont ils n'expliquent pas le mobile. L'autopsie confirme que l'homme a pu être victime de violences. 

Après deux jours de garde à vue, la femme a été mise en examen ce vendredi soir pour homicide volontaire. L'homme, lui, bénéficie du statut de témoin assisté pour l'homicide, mais il est mis en examen pour recel de cadavre et modification de la scène de crime. Ils sont tous les deux en détention provisoire.

Une information judiciaire est ouverte.