Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Fausse alerte enlèvement à Charron

Charron, France

Depuis ce mardi matin, un message diffusé sur Facebook et Twitter par la mairie de Charron affole les habitants de cette commune de Charente-Maritime. La mairie invite les parents à ne pas laisser les enfants jouer seuls suite à un événement survenu dimanche. Les gendarmes et le parquet rassurent.

Le message alarmant de la mairie de Charron
Le message alarmant de la mairie de Charron - Capture d'écran Twitter

C'est une publication de la ville de Charron sur les réseaux sociaux qui a affolé cette petite ville de Charente-Maritime. Dans une publication Facebook et sur son compte Twitter, la mairie de Charron indique "qu'un événement est survenu ce dimanche"  et évoque "un individu roulant dans un 4X4". Elle appelle les familles à ne pas laisser les enfants jouer seuls. 

Les gendarmes et le parquet rassurent

Les parents s'inquiétaient du manque d'information. - Aucun(e)
Les parents s'inquiétaient du manque d'information. - Capture d'écran facebook

La publication, partagée plus de 900 fois sur Facebook en 6 heures, n'a pas manqué d'affoler les parents de ce village et des alentours. Contactée par France Bleu la Rochelle, la gendarmerie indique que rien ne laisse à penser qu'une personne rôde. "Il n'y a pas eu de tentative d'enlèvement" assure le parquet. "Une personne a vu une voiture qui lui semblait suspecte, mais ce n'était rien. Il n'y a absolument rien à signaler" dit fermement le procureur.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu