Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Fausse alerte à l'hôpital de Bourges où un déséquilibré menaçait de "tout faire péter"

mardi 30 janvier 2018 à 12:06 Par Gaëlle Fontenit, France Bleu Berry et France Bleu

L'alerte a été donnée tôt ce mardi matin au centre hospitalier de Bourges après un homme a été repéré avec une bouteille de gaz dans sa voiture. La bouteille était finalement vide et il n'y avait pas de système de mise à feu. Le suspect a été hospitalisé.

Les démineurs sont intervenus sur l'hôpital Jacques Cœur de Bourges
Les démineurs sont intervenus sur l'hôpital Jacques Cœur de Bourges © Maxppp - PHOTOPQR/BERRY REPUBLICAIN/MAXPPP

Bourges, France

Un homme, âgé de 31 ans, s'est présenté au centre hospitalier de Bourges dans le Cher dans un état de grande confusion vers 5h30 ce mardi matin. D'après sa compagne, il tenait des propos incohérents depuis plusieurs jours, mais dans la nuit de lundi à mardi, son état empire. Il arrive aux urgences du centre hospitalier, menaçant "de tout faire péter". Sa compagne confirme alors que le couple a sur la banquette arrière de la voiture, une bouteille de gaz. 

Les secours sont prévenus, ainsi que les démineurs. Rapidement, ils repèrent la voiture ainsi que la bouteille de gaz. Le temps de leur intervention, l'hôpital a continué de fonctionner normalement, avec tout de même quelques précautions : un itinéraire sécurisé a été mis en place pour accéder aux urgences et 74 patients ont été confinés dans leurs chambres.  

Le suspect a été hospitalisé

L'alerte est finalement rapidement levée : la bouteille est vide et il n'y a aucun système de mise à feu. L'homme n'avait semble t-il aucune revendication terroriste. A priori totalement déséquilibré, le suspect, originaire du Loir-et-Cher, a été hospitalisé. A 9 h ce mardi, tout était rentré dans l'ordre.