Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : L'incendie de Gabian

Fausse alerte à la bombe chez les pompiers de l'Hérault

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu
Valflaunès, France

Un canular qui n'a pas fait rire tout le monde jeudi soir, une fausse alerte à la bombe a mobilisé les démineurs à Valflaunès, alors que se déroulait non loin de là le pot de départ du patron des pompiers de l'Hérault, un colonel très contesté en interne.

L'alerte visait la salle des appels d'urgence
L'alerte visait la salle des appels d'urgence - SDIS 34

Une fausse alerte à la bombe jeudi soir chez les pompiers de l'Hérault à Valflaunès. Un appel a été passé en pleine cérémonie du départ du patron des pompiers, un colonel très contesté en interne. De là à faire le lien entre les deux événements, il n'y a qu'un pas.

Cet appel a été passé à la police pour signaler qu'un engin explosif avait été placé dans la salle d'appel d'urgence des pompiers, ce n'est pas un hasard lorsqu'on sait qu'au même moment, à quelques centaines de mètres de là, se déroulait dans un gymnase du SDIS le pot de départ du colonel Risdorfer en présence de nombreuses personnalités dont le président du conseil départemental et président du SDIS Kléber Mesquida.

La cérémonie n'a pas été perturbée, les participants n'ont même pas été alertés. La plupart ont appris l'incident une fois qu'il était terminé.

Mais les démineurs ont tout de même été appelés pour sécuriser la salle d'urgence, le temps de vérifier qu'il s’agissait bien d'un canular. Un canular qui pourrait coûter cher à son auteur qui devrait rapidement être identifié, l'appel a été passé d'un téléphone portable dans l'enceinte même du Service départemental d'incendie et de secours.

On le sait depuis plusieurs années, le patron des pompiers est très contesté en interne, sur l'organisation du service, le temps de travail, la gestion humaine, il y a eu plusieurs grèves. Et puis plus récemment sur sa gestion de l'incendie de Gabian en août denier où qautre pompiers ont été grièvement brûlés, l'un d'eux, Jérémy Beier, 24 ans est mort quelques semaines plus tard. En interne on dénonce depuis le manque de sécurité dans les camions et la gestion humaine de cette grave crise.

Le colonel Risdorfer quitte donc ses fonctions. Le nom de son successeur devrait être connu d'ici la fin du mois de mai. Les candidatures sont closes, ce sont le préfet et le président du conseil départemental qui choisiront parmi trois noms sélectionnés par le ministère de l'Intérieur.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess