Faits divers – Justice

Fausse alerte à Paris : les deux adolescents interpellés mis en examen et placés dans un foyer éducatif

Par Raphaël Godet, France Bleu Paris Région, France Bleu Gard Lozère et France Bleu jeudi 22 septembre 2016 à 10:31

Des dizaines de policiers se sont déployés autour de l'église Saint-Leu, à Paris, samedi 17 septembre.
Des dizaines de policiers se sont déployés autour de l'église Saint-Leu, à Paris, samedi 17 septembre. © Maxppp - ARNAUD JOURNOIS

Les deux mineurs, âgés de 14 et 16 ans, soupçonnés d'être à l'origine de la fausse alerte, samedi à Paris, ont été mis en examen ce jeudi matin pour "dénonciation de crime imaginaire". Elle avait entraîné une vaste opération des forces de l'ordre dans la capitale.

Deux adolescents de 14 et 16 ans ont été mis en examen, ce jeudi matin, dans le cadre de l'enquête sur la fausse alerte ayant déclenché le déploiement des forces de l'ordre samedi dans le centre de Paris. Ils ont été mis en examen pour "dénonciation de crime imaginaire", "divulgation de fausses informations dans le but de faire croire à une attaque terroriste", "usurpation d'identité", notamment. Ils ont aussi été placés au sein d'un foyer éducatif.

L'adolescent de 16 ans a été interpellé dès lundi dans la Marne. Prénommé Dylan et se présentant sur les réseaux sociaux sous le pseudonyme de "Tylers Swatting", il a avoué en garde à vue être l'un des auteurs du canular qui a déclenché la vaste opération policière. Le second adolescent a été interpellé mardi en Lozère. Il est âgé de 14 ans. Les deux garçons semblent se connaître uniquement sur les réseaux sociaux.

Les enquêteurs sont toujours à la recherche d'un autre hacker, que l'on entend dans l'appel téléphonique aux forces de l'ordre. Quant au jeune de 17 ans interpellé en Vendée mardi, il a lui été remis en liberté à l’issue de sa garde à vue.

Partager sur :