Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fausse alerte terroriste au Lycée Descartes à Rennes, le mail menaçant était un spam

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu

La direction du lycée Descartes de Rennes a reçu un mail menaçant ce jeudi matin et elle a alerté la police. Les élèves ont été confinés quelques minutes. Ce mail était en fait un spam qui n'était pas destiné au lycée !

Il s'agissait d'une fausse alerte au lycée Descartes de Rennes
Il s'agissait d'une fausse alerte au lycée Descartes de Rennes © Radio France - Benjamin Fontaine

Les élèves ont été confinés quelques minutes dans les salles de classe du lycée Descartes de Rennes, le temps pour les policiers de faire toutes les vérifications nécessaires. La direction du lycée avait alerté les policiers après avoir reçu un mail menaçant d'une action terroriste. Ce mail était en fait un spam, qui n'était pas destiné au lycée. Les policiers rennais ont néanmoins effectué toutes les vérifications nécessaires, dans l'établissement et aux abords du lycée rennais. 

Les élèves ont été averti sur Toutatice, le site intranet de l'établissement. Ils ont reçu un message leur indiquant de ne pas s'inquiéter de la présence de policiers dans leur établissement. 

Les élèves ont reçu un message sur l'intranet Toutatice - Radio France
Les élèves ont reçu un message sur l'intranet Toutatice © Radio France - Benjamin Fontaine

La Préfecture de Bretagne a, de son côté, immédiatement indiqué sur son fil Twitter qu'il ne s'agissait pas d'une alerte terroriste. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu