Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Fausse alerte terroriste au lycée Descartes de Rennes : un ancien élève à l'origine du mail

mardi 26 mars 2019 à 18:10 Par Céline Guétaz, France Bleu Armorique et France Bleu

Un ancien élève du lycée Descartes de Rennes s'est présenté au commissariat. C'est lui qui a rédigé le mail de menace terroriste reçu jeudi dernier par la direction de l'établissement. Ce mail avait provoqué l'intervention de la police dans le lycée rennais.

Le mail rédigé par un ancien élève avait entraîné l'intervention de la police
Le mail rédigé par un ancien élève avait entraîné l'intervention de la police © Radio France - Benjamin Fontaine

Rennes, France

Les élèves du lycée Descartes de Rennes avaient été confinés dans leur établissement, après la réception de ce mail jeudi dernier. Les menaces prises au sérieux avaient entraîné l'intervention de la police dans l'établissement. Après les investigations infructueuses dans le lycée et ses abords, l'enquête s'est poursuivie. Lundi, un jeune homme de 19 ans s'est présenté de lui-même au commissariat de Rennes. Âgé de 19 ans, cet ancien élève du lycée avait utilisé une fausse adresse mail. Dans son message, il évoquait Daesh et l'utilisation de Kalachnikov. En conflit avec sa mère, ce jeune homme cherchait à attirer l'attention. 

Convoqué au tribunal en mai 

Le jeune homme devra s'expliquer devant le tribunal en mai prochain. Il est poursuivi pour menaces de mort, mais aussi divulgation de fausses informations de nature à provoquer l'intervention des secours.