Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : après la fausse vidéo d'un handicapé agressé par des CRS à Quimper, le préfet porte plainte

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique, France Bleu

Le Préfet du Finistère porte plainte après une vidéo qui met en scène la supposée agression d'un handicapé par les CRS pendant la manifestation des gilets jaunes, samedi 17 novembre, à Quimper. Tout est faux. Les images ont été visionnées plus de 200.000 fois.

La vidéo montrant la supposée "agression" de cet handicapé a été largement partagée sur les réseaux sociaux.
La vidéo montrant la supposée "agression" de cet handicapé a été largement partagée sur les réseaux sociaux. © Radio France - Léo Rozé

Quimper, France

La légende mensongère de cette vidéo a suffi à la faire buzzer et partager plus de 200.000 fois sur Facebook. Dans la publication, on peut lire : "Des CRS s'en prennent à un handicapé en chaise roulante, ils tabassent son accompagnant, et ensuite s'en prennent à la personne qui filme la scène".

Démenti de l'intéressé

Une mise en scène qui a été démentie par le principal intéressé, le conseiller départemental Stéphane Le Bourdon, qui se déplace en fauteuil roulant. Il explique qu'il s'agit d'une mise en scène et que les CRS sont en réalité intervenus pour le défendre.

Des vidéos "dans le but de discréditer les forces de l'ordre" - Le Préfet du Finistère

Dans un communiqué, le Préfet du Finistère annonce qu'il porte plainte contre les auteurs de ces vidéos et contre les sites qui les hébergeaient. Il écrit : "un certain nombre de vidéos ont circulé sur les réseaux sociaux, et ont parfois même été reprises par les médias. Parmi celles-ci, nous avons pu constater que certaines vidéos manifestement diffusées dans le but de discréditer l'action des forces de l'ordre reposaient sur un montage truqué ou une présentation volontairement faussée."

Et poursuit : "La présentation habile de ces vidéos, le titre accrocheur, les commentaires ont permis à certaines de ces vidéos de connaître un développement viral et d'abuser un nombre important de nos concitoyens."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu