Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Fausses factures à l'US Orléans football : il y aura un deuxième procès, le parquet fait appel

vendredi 28 décembre 2018 à 19:39 Par Eric Normand, France Bleu Orléans

Dans l'affaire de l'US Orléans Football, trois prévenus, Claude et Jérôme Fousse, Dany Lecoq, ont fait appel du jugement prononcé le 20 décembre 2018 par le tribunal. C'est également le cas du parquet. Il y aura donc un nouveau procès, même pour Philippe Boutron, le président du club de football.

Un deuxième procès dans l'affaire des fausses factures
Un deuxième procès dans l'affaire des fausses factures © Radio France - Christophe Dupuy

Orléans, France

Dans l'affaire des fausses factures de l'US Orléans football, il y aura un deuxième procès. Le parquet a décidé de faire appel. Ce qui signifie que les quatre prévenus seront de nouveaux jugés. Trois d'entre-eux en avaient de toute façon fait la requête. Sauf Philippe Boutron, le président de l'USO qui ne l'avait pas demandé. Mais comme les autres, il devra bien repasser une deuxième fois devant le tribunal. 

Une interdiction de gérer pour Philippe Boutron ? 

Le tribunal avait condamné Philippe Boutron, le président de l'USO, à dix-huit mois de prison avec sursis et 30.000 euros d'amende. Il n'avait pas eu d'interdiction de gérer le club qui évolue en ligue 2. Mais cette fois, le procureur a la possibilité de faire cette demande. 

Le plus durement condamné, c'est l'ancien président Claude Fousse, qui avait écopé de trois ans de prison avec sursis et une amende de 200.000 euros.

Deux autres prévenus, Jérôme Fousse et Dany Lecoq, avaient fait appel en début de semaine du jugement prononcé le 20 décembre 2018. Le tribunal correctionnel d'Orléans avait condamné à 6 mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende, le fils de Claude Fousse, qui gérait la société CTVL. Même chose pour l'ancien directeur financier de la société, Dany Lecoq. C'est lui qui aurait signé les chèques litigieux et enregistré les fausses factures. Il avait écopé de trois mois avec sursis.