Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Faut-il continuer à vendre des armes en plastique dans les magasins de jouets ?

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu
Grenoble

Faut-il continuer à vendre des armes en plastiques, aux enfants, après les images violentes des attentats de Paris. A l'approche des fêtes de Noël, nous avons posé la question dans un magasin de jouets grenoblois.

Une arme factice dans un magasin de jouets.
Une arme factice dans un magasin de jouets. © Radio France - Xavier Demagny

 Faut-il continuer à vendre des armes en plastiques, aux enfants,  ces pistolets en plastiques qui sont vendues dans les magasins, et ce après les images très violentes dans les rues de Paris, après les attentats et les différents assauts ? A l'approche des fêtes de Noël, faut-il donc vraiment continuer à commercialiser ces produits et à les acheter ? Nous avons posé la question dans un magasin grenoblois de l'enseigne "King Jouets".

Des fusils pour de faux, faut-il continuer à les vendre ?

Dans les rayons, on trouve des pistolets, des imitations de fusils d’assaut et au bruit plutôt réaliste. Les acheteurs, les parents, sont assez partagés. Il y a des "contre", et puis ceux qui "pour", que ça ne dérange pas. "J'ai eu trois enfants, j'ai neuf petits enfants, je n'ai jamais acheté d'armes, en plastique ou non. Je suis contre ça", explique un père de famille. "Ce n'est pas un jeu pour les enfants. S'ils veulent jouer à faire pan-pan, ils le font sans les armes", explique une maman.

Ce n'est pas un jeu pour les enfants (...) Ce qui me choque, ce n'est pas qu'on les vende, c'est qu'on les achète : - Une mère de famille  

Il faut expliquer aux enfants, pour d'autres : "C'est aux parents de dire qu'une arme et un jouet c'est différents. On en a eu quand on était petit mais ce n'est pas pour ça qu'on a tué tout le monde" explique un papa. "On a eu un grand garçon qui a eu des pistolets. Mais pour jouer au cowboy, pas au gangster", explique un autre.  

"Oui, pour jouer au cowboy, pas au gangster" - Un père de famille 

La direction de King Jouets assure qu'elle ne retirera pas les jouets en questions mais que depuis plusieurs années, les jouets sont de plus en plus "colorés" et "moins ressemblants". Le responsable du magasin, Sébastien, n'a reçu aucune consignes particulière après les attentats. Et les armes factices restent en vente. Pour Noël, dans le rayon des armes factices, ce seront certainement les sabres lasers de Star Wars qui seront les plus prisés.

Des pistolets en plastique dans un magasin de jouets.
Des pistolets en plastique dans un magasin de jouets. © Radio France - Xavier Demagny
Une panoplie complète de policier.
Une panoplie complète de policier. © Radio France - Xavier Demagny
Choix de la station

À venir dansDanssecondess