Infos

Faut-il interdire les avertisseurs de radars ?

Par Yassine Khelfa M'Sabah, France Bleu Provence et France Bleu dimanche 30 octobre 2016 à 22:29

 L'assistant d'aide à la conduite de la communauté Coyote (image d'illustration)
L'assistant d'aide à la conduite de la communauté Coyote (image d'illustration) © Maxppp - Alexandre MARCHI

Pour assurer la sécurité, Jean Pierre Grand sénateur de l'Hérault veut aller plus loin avec l'interdiction des avertisseurs de radars. Pour ce week-end prolongé, attention sur les routes, les contrôles seront nombreux jusqu'à mardi.

Depuis le début de l'année on déplore 108 décès sur la route dans les Bouches-du-Rhône et 60 dans le Var. Pour assurer la sécurité, un sénateur de l'Hérault veut aller plus loin avec l'interdiction des avertisseurs de radars.

Et vous, qu'en pensez-vous ? Faut-il les interdire, ou au contraire les tolérer ? C'est le sujet de la ligne ouverte, ce lundi matin. Vous pouvez réagir au 04.42.38.08.08 sur sur la page Facebook de France Bleu Provence.

Les avertisseurs de radars vs forces de l'ordre

Le Major Fournier CRS autoroutière Provence (détachement de Toulon) a téléchargé Waze, une application qui détecte les radars grâce à la contribution des automobilistes pour savoir quand est-ce que son point de contrôle est démasqué. Il regarde systématiquement pour vérifier et dans 99,9 % des cas il remarque que les emplacements sont signalés.

"Tant pis on reste sur place de toute façon, ça fait partie du jeu malheureusement mais cette accidentologie forte nous oblige à rester sur place"

Le Capitaine Ayassa commande le peloton d'autoroute de Salon de Provence. Il n'est pas forcément contre les interdictions des ralentisseurs de radars. Selon lui, "ils peuvent faire ralentir la circulation et les utilisateurs fréquents se font tôt ou tard attraper sur le vif avec nos véhicules banalisées et nos radars mobiles."

Sur un poste de contrôle aux excès de vitesse à Lançon-de-Provence sur l'A7  - Radio France
Sur un poste de contrôle aux excès de vitesse à Lançon-de-Provence sur l'A7 © Radio France - Yassine Khelfa

Les radars mobiles seuls remparts aux excès de vitesse ?

Éric Bayle est pilote de véhicule rapide pour la gendarmerie depuis 1993. De la Renault 21 Turbo en passant par la WRC et maintenant la Mégane RS, ce professionnel de la route atteint les 100 km/h en cinq secondes. Il traque les grands excès de vitesse ou "les Go Fast". Des véhicules qui passent à plus de 250 kilomètres parfois.

Le commandant Bayle pilote l'unique véhicule d'intervention rapide du département des Bouches-du-Rhône - Radio France
Le commandant Bayle pilote l'unique véhicule d'intervention rapide du département des Bouches-du-Rhône © Radio France - Yassine Khelfa

"Aujourd'hui c'est moins évident de traquer les excès de vitesse car grâce à tous ces phénomènes d'appareils communautaires, les gens se méfient. Les gens ralentissent avant le radar et accélèrent derrière. C'est un tort pour la sécurité routière."

Reportage à bord de la Mégane RS du peloton de gendarmerie pendant un contrôle mobile - Yassine Khelfa pour France Bleu Provence

Partager sur :