Faits divers – Justice

Faut-il sanctionner plus durement le racisme ?

Par Stéphane Parry, France Bleu Bourgogne jeudi 19 février 2015 à 12:17

Palais de justice
Palais de justice © Maxppp

Depuis plusieurs semaines, les propos et actes racistes et antisémites se multiplient en France. Trois cimetières ont été vandalisés ces derniers jours, dans le Bas-Rhin (cimetière juif de Sarre-Union), dans le Calvados et en Haute-Garonne.

Déclarée grande cause nationale en 2015 par le président de la République

Christiane Taubira souhaite que les auteurs d'actes ou propos racistes soient rapidement jugés. La garde des Sceaux demande aux procureurs de la République d'agir avec la plus grande réactivité. Christiane Taubira va prochainement présenter un projet d'action de groupe au parlement. Pour Christiane Taubira, la lutte contre le racisme et l'antisémitisme implique une réponse pénale juste, rapide, lisible et diversifiée. La garde des Sceaux veut créer au sein du ministère de la justice, une plate forme dédiée aux personnes visées par les actes racistes, antisémites ou discriminatoires.

Faire du racisme une circonstance aggravante

L'article 225-17 du Nouveau Code Pénal prévoit un an d'emprisonnement et 15 000 euros d'amende pour les auteurs de profanation de sépultures. La peine est portée à deux ans et 30 000 euros d'amende lorsque les infractions ont été accompagnées d'atteinte à l'intégrité du cadavre. L'exhumation de celui-ci peut entraîner cinq ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amendes.

►►►La question du jour : faut-il sanctionner plus durement les actes racistes ? Témoignez sur facebook,et ce vendredi à 8h15 au 03 80 42 15 15

►►►L'invitée à 7h53 :

Marie-Christine Tarrare, procureure de la République de Dijon, ici en 2011. - Maxppp
Marie-Christine Tarrare, procureure de la République de Dijon, ici en 2011. © Maxppp

7h53/ Invitée procureure