Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Faut-il un nouveau commissariat à Thonon-les-Bains ?

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Après l'évasion d'un gardé à vue dimanche, la vétusté du commissariat de Thonon-les-Bains (Haute-Savoie) est mise en lumière. Un nouveau local devient un sujet politique.

L'actuel commissariat de Thonon
L'actuel commissariat de Thonon - Capture Google map

Du côté de Thonon, ce lundi soir, les deux braqueurs présumés d’un Mac Donald's sont toujours recherchés . Armés, ils ont braqué le fast food d’Anthy-sur Léman, samedi à 21 h 30. L’un des malfaiteurs a été interpellé juste après les faits mais il s’est évadé dès le lendemain par une fenêtre du commissariat de Thonon ! Alors que le nouveau maire Christophe Arminjon a fait de la sécurité l'une de ses priorités, cette évasion met en lumière sur la vétusté reconnue par tous du commissariat situé en plein centre ville.

"Un nouveau commissariat doit être prioritaire" selon Nicolas Ravet

Candidat malheureux aux dernières élections municipales, Nicolas Ravet monte au créneau sur sa page Facebook juste après l’évasion. Nicolas Ravet rappelle qu’il avait fait d’un nouveau commissariat sa priorité lors de la campagne perdue des municipales. Au micro de France Bleu Pays de Savoie, il va plus loin : "Si j'avais été élu, j'aurais porté le dossier auprès du ministère avec la députée. Le commissariat est vieillissant. Il est exigu. Il n'est pas rare de voir les victimes croiser les auteurs des actes malveillants. Dans le contexte tendu actuel, on doit fournir aux policiers un outil de travail correct. On voit que juste à côté, Annemasse l'a réussi avec un commissariat tout neuf." Et celui qui fut candidat pour La République en marche demande au maire de prendre ses responsabilités et le problème à bras le corps. 

Le post de Nicolas Ravet
Le post de Nicolas Ravet - Capture Facebook

Pour le nouveau maire, "le bâtiment du commissariat n'est pas à la hauteur"

Le nouveau maire de Thonon-les-Bains n’apprend rien de son opposant. Christophe Arminjon a exercé le métier d'avocat dans le pénal : "J'ai vu que les policiers travaillent à Thonon dans des conditions difficiles. C'est aussi difficile pour les prévenus que j'ai assistés dans des geôles qui ne correspondent pas du tout au standard des droits de homme en Europe. Le commissariat n'est pas à la hauteur du tout. Le problème, c'est que quand j'ai évoqué la nécessité d'un nouveau commissariat, ce n'était pas du tout dans les radars de l'Etat impécunieux. "

Il est accusé par ses détracteurs de dérive sécuritaire, "droitière". L’une des premières mesures du nouveau maire a été de recruter pour 120.000 euros par an trois opérateurs pour disséquer en temps réel les 100 caméras de vidéo-surveillance de Thonon - "elles existent déjà, les caméras, et il n'y a personne pour les analyser en temps réel, cela n'aide pas la police ! J'ai été très critiqué et moqué par l'opposition. Un braquage puis une évasion dans un commissariat, c'est quand même quelque chose qui interpelle !" 

Christophe Arminjon le maire de Thonon
Christophe Arminjon le maire de Thonon © Maxppp - maxppp

Un projet d'"Hôtel des polices"

Vu le contexte actuel, notamment autour de la loi sur la sécurité globale, Christophe Arminjon a bon espoir d'avoir une meilleure écoute au niveau de l'Etat et du ministère de l'intérieur qui est le responsable des commissariats. "On ne sera pas la vache à lait mais on pourrait participer si l'Etat propose un "hôtel des polices" pour accueillir la police nationale et la police municipale qui est actuellement elle aussi très mal installée près de la gare. La Ville serait prêt à fournir le terrain et à participer financièrement à cette condition."

Christophe Arminjon mettrait à disposition un terrain à 100 mètres du commissariat actuel, terrain de 10.000 mètres carrés qui se libère prochainement. Un projet qu’il imagine pour dans trois ans, à mi-mandat, car il doit d’abord bâtir un nouveau centre pour les services techniques de la ville, promesse de campagne.    

Choix de la station

À venir dansDanssecondess