Faits divers – Justice

Faux accident pour une véritable arnaque à Perpignan

Par Elisabeth Badinier, France Bleu mardi 17 mars 2015 à 16:19

L'homme s'est fait dépouiller de 1900 euros en liquide (illustration).
L'homme s'est fait dépouiller de 1900 euros en liquide (illustration). © Fotolia.com

Un homme de 89 ans s'est fait dépouiller de 1 900 euros par deux hommes qui ont simulé un accident de la route et proposé un dédommagement à l'amiable en liquide.

Un homme de 89 ans s'est fait dépouiller de 1 900 euros par deux hommes qui lui ont fait croire qu'il venait d'abimer leur voiture sur le parking du Leclerc Nord à Perpignan la semaine dernière. L'homme tétanisé par la peur, embobiné par un discours à la fois alarmiste et rassurant, a accepté d'aller retirer cette somme très importante à sa banque. C'est en contactant son assurance que le vieil homme a réalisé qu'il était victime d'une arnaque.

"A votre âge, vous allez perdre votre permis !"

Tout s'est passé très vite, l'octogénaire sortait de la grande surface lorsqu'une voiture lui fonce dessus. Un petit accident matériel sans gravité. Mais deux hommes sortent de la voiture, Martine, la fille de l'octogénaire raconte : "En descendant de la voiture, y a deux grands malabars qui l'interpellent, il lui demande son âge, 89 ans ?, à votre age, il vaut mieux ne pas aller à l'assurance, vous allez perdre votre permis. Avec ce que vous nous avez fait, vous allez nous donner 1900 euros, et donc  ils l'ont suivi jusqu'à la banque, le guichetier a demandé pourquoi, il a répondu que c'était pour faire des réparations pour la voiture. Et donc il a payé".

Entre temps les deux malfaiteurs font semblant de regarder la vignette verte d'assurance du retraité sur le pare-brise de la voiture, et simulent un appel à l'assurance pour rassurer le vieil homme : "ils vous attendent pour vous rembourser" . En sortant de la banque après avoir payé, le vieil homme appelle son assurance qui dément avoir reçu un quelconque appel. L'homme comprend alors qu'il a été victime d'une arnaque.

"Il a préféré payer que de tomber sous les coups"****

Depuis Martine ne cesse d'essayer de rassurer son père : "Il a préféré jouer le jeu que tomber sous les coups ou qu'on lui vole la voiture, ou qu'on l'attende au tournant ou qu'on le suive chez lui, mais il a fait le bon choix, il a préféré payé  on préfère le voir en vie que de le perdre"

Mais Martine ne comprend pas le comportement de la banque dans cette histoire : "Quand nous on veut un peu de liquidité, on nous dit, non c'est 1 000 euros maximum, et là 1900 euros ! Vous vous rendez compte ? A une personne âgée qu'ils connaissent, qui jamais ne retire d'argent au guichet ! Je suis sidérée ! Et il n'y a aucun recours, rien !"

Arnaque faux accident internet