Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Faux magasin, faux cuisiniste mais vraie enseigne : un Landais arnaque une trentaine de victimes

-
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu Gironde

Une trentaine de victimes pour un préjudice estimé à plus de 200 000 euros : un Biscarrossais est jugé, en mars, pour escroquerie en récidive et travail dissimulé. Les faits se sont déroulés de 2018 jusqu'à son interpellation, ce lundi 11 janvier 2021.

Le prévenu sera jugé en mars devant le tribunal correctionel de Mont-de-Marsan. (Salle d'audience du Palais de justice de Mont-de-Marsan, photo d'illustration)
Le prévenu sera jugé en mars devant le tribunal correctionel de Mont-de-Marsan. (Salle d'audience du Palais de justice de Mont-de-Marsan, photo d'illustration) © Radio France - Valérie Mosnier

L'homme possédait un magasin, un show-room, implanté en Gironde. Il avait pignon sur rue puisqu'il prétendait être affilié à une enseigne nationale de conception de cuisine. Ses clients et futurs victimes venaient depuis Biscarosse, Arcachon, le Pila, Mérignac et même la Charente.

Faux cuisiniste mais vrais clients

Au départ, le faux cuisiniste honore quelques chantiers mais très vite il se contente d’encaisser les chèques d’acompte. L’homme n’est pas inscrit au registre du commerce et des sociétés. Il finira d’ailleurs par fermer son show-room pour continuer son arnaque via des petites annonces sur le site internet le Bon Coin. Là-aussi, il se fait passer pour un cuisiniste référencé par une enseigne nationale.

Un arnaqueur récidiviste

Après plusieurs plaintes, une enquête est ouverte. Elle est confiée aux gendarmes de la brigade de recherche de Parentis-en-Born et aboutira à l’interpellation du septuagénaire, ce lundi 11 janvier au matin, chez lui, à Biscarrosse. 

L’homme est ressorti libre de sa garde-à-vue ce mardi après-midi dans l'attente de son procès programmé au mois de mars 2021 devant le tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan. Le prévenu est un récidiviste. Il a déjà été condamné pour des faits d'escroquerie et d'abus de confiance. Il sera jugé, cette fois, pour escroquerie en récidive et travail dissimulé puisqu’il ne payait pas de cotisations à l’URSSAF.

Le Procureur de la République de Mont-de-Marsan va saisir l'ADAVEM, l'association d'aide aux victimes et de médiation, pour accompagner les 34 victimes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess