Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

FC Nantes : des personnes cagoulées agressent des salariés du club après le match

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

La scène est surréaliste. Plusieurs heures après la fin du barrage retour, ce dimanche soir, une trentaine de salariés du FC Nantes a été agressée par un groupe d'individus cagoulés dans l'enceinte du stade de la Beaujoire. Deux personnes ont été légèrement blessées et beaucoup ont été choquées.

Plusieurs salariés du FC Nantes ont été agressés par une vingtaine de personnes cagoulées, ce dimanche soir dans l'enceinte de la Beaujoire.
Plusieurs salariés du FC Nantes ont été agressés par une vingtaine de personnes cagoulées, ce dimanche soir dans l'enceinte de la Beaujoire. © Maxppp - Romain Boulanger

"J'ai eu peur", confie un salarié du FC Nantes. Plusieurs heures après la fin du barrage retour de Ligue 1 qui a permis aux Canaris d'arracher leur ticket dans l'élite, une trentaine de salariés du club, toujours présents dans l'enceinte de la Beaujoire, ont été agressés par plusieurs individus cagoulés. Deux personnes ont été légèrement blessées. 

Une réaction au cercueil du "FC Kita" déterré et ramené à la Beaujoire ?  

Alors que certains salariés faisaient durer le plaisir et que d'autres continuaient de travailler, une quinzaine de personnes cagoulées ont fait irruption dans l'enceinte du stade. "Elles ont cassé des bouteilles et tapé sur des vitres", raconte un salarié témoin de la scène et extrêmement choqué. Les individus ont donné un coup à la jambe d'un salarié et frappé un autre au visage. Une réaction disproportionnée au cercueil du "FC Kita" déterré peu de temps auparavant, ramené au stade, et porté par les deux agents influents auprès de la direction, Bakari Sanogo et Mogi Bayat ? 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Se pensant être à l'abri des regards, les deux hommes ont porté le cercueil que les supporters avaient symboliquement enterré une semaine plus tôt, sur la pelouse nantaise. La scène a été confirmée à France Bleu Loire Océan et témoigne du gouffre qui sépare aujourd'hui la direction du club octuple champion de France des supporters contestataires. Selon les informations de Ouest France, six personnes soupçonnées d'avoir participé à cette agression en réunion ont été interpellées par la police. Ambiance. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess