Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fécamp : un homme interpellé pour violences sur sa compagne, des armes retrouvées à son domicile

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Un homme a été interpellé lundi 6 juillet, à Fécamp (Seine-Maritime), pour des violences sur sa compagne. Il a été placé en garde à vue et déféré devant le parquet du Havre ce mercredi 8 juillet. Des armes ont été retrouvées à son domicile.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - SALESSE Florian/PHOTOPQR/LA MONTAGNE/MAXPPP

Un homme d’une trentaine d’années a été déféré ce mercredi 8 juillet devant le parquet du Havre pour des faits de violences conjugales sur sa compagne. Des violences aussi bien physiques que psychologiques. 

Pendant leur relation, la jeune femme est régulièrement insultée, souvent humiliée en public ou en privé, il lui agrippe le bras, la bouscule, et lui jette des objets au visage. Il va même aller jusqu'à la menacer avec une paire de ciseaux. C'est visiblement ce qui a décidé la victime à déposer une main courante, ce lundi 6 juillet. 

3 jours d'ITT pour la victime

Sans plainte, la police décide tout de même d'engager une procédure judiciaire, ce qui conduira à l'interpellation du conjoint violent à Fécamp, le jour même. Il est ensuite placé en garde à vue et reconnaît les faits.

Ce mercredi matin, il a été déféré devant le parquet du Havre où il sera jugé à la fin du mois d’octobre. En attendant, il a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de se rendre au domicile de la victime qui a finalement déposé plainte et s’est vue prescrire 3 jours d’incapacité de travail (ITT). Il devra, jusqu’à son procès, justifier de soins psychologiques et pointer tous les mois au commissariat de Fécamp. L'homme a déjà été accusé de faits similaires par une précédente compagne.

Selon nos informations, quatre armes ont également été retrouvées au domicile de l'homme : un fusil à pompe, une carabine, un pistolet et un revolver. Toutes les armes nécessitant une déclaration auprès des autorités étaient déclarées. Elles seront toutes détruites sur demande de la justice et avec l'accord du propriétaire. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess