Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Étienne : une mère de famille tuée à coups de couteau, le quartier sous le choc

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu

Un homme de 33 ans en garde à vue à Saint-Étienne, dans le quartier de Tarentaise. Il est soupçonné d'avoir tué sa conjointe à coups de couteau ce dimanche, sous les yeux de leur enfant de deux ans.

Le pas de porte de l'appartement où s'est déroulé le féminicide à Saint-Etienne le dimanche 27 décembre 2020.
Le pas de porte de l'appartement où s'est déroulé le féminicide à Saint-Etienne le dimanche 27 décembre 2020. © Radio France - David Valverde

C'est une toute petite artère stéphanoise qui fait le lien entre le centre-ville et le quartier Tarentaise. La rue Rabelais qui a donc vécu cette épisode dramatique dimanche après-midi, au numéro 4,  à quelques mètres seulement du palais de justice de Saint-Étienne. Un immeuble de deux étages où les rideaux sont tirés à chaque fenêtre.

Du linge d'enfant devant la porte

Sur la porte de l'appartement de la famille, les scellés posés par les enquêteurs et le temps qui s'est arrêté. Du linge d'enfant sèche sur le pas de la porte, un ballon en plastique multicolore repose sur une rambarde renforcée par un carton, celui d'une jolie poussette. Au rez-de-chaussée de l'immeuble il y a le salon de coiffure tenu par Aziz qui n'en revient pas. L'auteur présumé des coups fréquentait son salon et il ne lui connaissait "pas de problème avec sa femme. Cela fait trois ans qu'ils habitent là. Un gentil monsieur, c'est ça le problème. On le voyait sortir avec sa femme avec la poussette".

Une famille dont on ne sait pas grand chose dans le quartier si ce n'est qu'elle ne faisait pas de vague. Abdel croisait lui aussi très souvent cet homme de 33 ans, agent de nettoyage : "il venait de temps en temps boire un café là-bas. Quelques mots, discret. On a jamais rien vu de mauvais le concernant. Que s'est-il passé ? Personne ne le sait..."

Le 2e étage du 4 rue Rabelais de Saint-Etienne, théatre du féminicide du 27 décembre 2020.
Le 2e étage du 4 rue Rabelais de Saint-Etienne, théatre du féminicide du 27 décembre 2020. © Radio France - David Valverde

Le suspect a tenté de mettre fin à ses jours avant d'appeler les secours. Il est en ce début d'après-midi toujours en garde à vue et il est sans doute le seul à connaitre le contexte de son geste. Dans l'immeuble il n'y a pas de voisins donc pas de témoins d'événements qui auraient pu alerter avant que le drame n'arrive. 

Élément qui pourrait compter dans l'enquête : selon les voisins que nous avons rencontré, la famille comptait quitter cet appartement dans six mois. Le père l'aurait déjà annoncé à son propriétaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess