Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Féminicide à Saint-Étienne : le suspect avait l'impression que son épouse l'envoutait

L'homme de 33 ans soupçonné du meurtre de sa femme dimanche à Saint-Étienne a été présenté à un juge ce mardi. Le Parquet a requis son placement en détention provisoire. Une information criminelle a été ouverte pour meurtre aggravé par la qualité d'épouse de la victime.

C'est dans cet immeuble du quartier Tarentaise à Saint-Étienne que la femme de 32 ans est décédée.
C'est dans cet immeuble du quartier Tarentaise à Saint-Étienne que la femme de 32 ans est décédée. © Radio France - David Valverde

Selon l'autopsie réalisée ce mardi, la femme de 32 ans a été tuée de deux coups de couteau. L'un des deux a sectionné l'aorte et provoqué une hémorragie interne.   

Son époux a reconnu être l'auteur des faits durant sa garde à vue. Il explique qu'il était soumis à un stress intense du fait de difficultés économiques. Il affirme également qu'il avait l'impression que son épouse l'envoutait. Il aurait été suivi pendant plusieurs années par un psychiatre en Algérie et dit souffrir de dépression chronique.  

Leur enfant âgé de deux ans a été confié à sa tante, la sœur de la victime, en attente d'une décision du juge des tutelles. Selon les premiers éléments de l’enquête, le couple n'avait pas de difficultés relationnelles et ne présentait aucun antécédents de violences. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess