Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Féminicide près de Caen : le conjoint de la victime mis en examen et écroué

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu

Le conjoint de la femme de 38 ans tuée jeudi 16 juillet à Ifs près de Caen était devant le juge d'instruction ce samedi 18 juillet. Il a été mis en examen pour meurtre par conjoint et a été écroué.

Le conjoint de la femme de 38 ans morte jeudi à Ifs près de Caen a été mis en examen et a été écroué.
Le conjoint de la femme de 38 ans morte jeudi à Ifs près de Caen a été mis en examen et a été écroué. © Radio France - Valentin Belleville

Un pompier de 46 ans soupçonné d'avoir tué sa compagne de 38 ans, ce jeudi à Ifs près de Caen, était présenté devant un juge d'instruction ce samedi 18 juillet, avec des réquisitions de mise en examen pour meurtre par conjoint. 

"Le suspect a été mis en examen et a été écroué", annonce ce dimanche la Procureure de la République, Amélie Cladière. L'homme de 46 ans, père de deux adolescents, avait été placé en garde à vue jeudi, puis déféré au parquet de Caen. 

Quand les secours sont arrivés au domicile du couple, jeudi 16 juillet vers 6h, "la victime a été découverte avec un sac en plastique sur la tête et un lien autour du cou". Elle a été réanimée sur place, mais conduite inconsciente au CHU de Caen où elle est décédée dans la journée.

Les enquêteurs n’ont pas trouvé trace de plaintes ou main-courantes antérieures. Mais selon le communiqué de la procureure de la République, "la séparation en cours avait généré plusieurs épisodes de conflit et la victime aurait récemment confié à une amie qu’elle avait pensé au cours d’une dispute que son mari pourrait s’en prendre physiquement à elle."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess