Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Féminicides : le procureur d'Epinal souhaite être "plus richement doté" en moyens de protection des femmes

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Bracelets anti-rapprochement, téléphones "Grave Danger"... Le gouvernement promet de nouvelles mesures pour lutter contre les féminicides. Dans les Vosges, le parquet dispose de 8 téléphones "Grave Danger". "C'est un peu juste" estime le procureur d'Epinal.

Nicolas Heitz, procureur de la République d'Epinal
Nicolas Heitz, procureur de la République d'Epinal © Radio France - Hervé Toutain

Après les féminicides d'Hayange et de Metz, le gouvernement a annoncé ce jeudi 10 juin de nouvelles mesures pour lutter contre les féminicides - plus de 50 depuis le début de l'année - et mieux protéger les femmes victimes de violences conjugales. Quelque 3 000 "téléphones grave danger" seront notamment mis à disposition des juridictions d'ici début 2022. "On serait très preneurs pour être plus richement dotés", insiste le procureur d'Epinal, Nicolas Heitz.

"Nous avons également huit téléphones "Grave Danger" dans le département des Vosges, dont cinq actuellement attribués", détaille Nicolas Heitz. Ces téléphones permettent à une femme de prévenir rapidement les secours, avec l’assurance d’être secourue en moins de sept minutes. Des moyens efficaces mais trop peu nombreux : 1 324 sont en service aujourd'hui. "A Epinal, les huit téléphone dont nous disposons, c'est un peu juste, on est parfois à la limite : 7-8 téléphones attribués en même temps. On serait très preneurs pour être plus richement dotés", insiste le procureur de la République.

Deux bracelets anti-rapprochements en service à Epinal

Autre déploiement promis par le gouvernement : celui des bracelets anti-rapprochement, qui équipent actuellement 96 personnes en France, sur les 1000 disponibles.

"Chaque tribunal judiciaire est doté d'un minimum de trois bracelet anti-rapprochement. A Épinal, deux sont en service depuis le début de l'année", explique Nicolas Heitz. "L'un concerne une personne condamnée après des violences conjugales et qui est aujourd'hui en sursis probatoire, l'autre équipe une personne qui a été mise en examen en mai dernier".

Le gouvernement promet également qu'un fichier des auteurs de violences conjugales sera mis en place.

Le numéro d'urgence pour les victimes de violences conjugales
Le numéro d'urgence pour les victimes de violences conjugales © Radio France - Radio France
Choix de la station

À venir dansDanssecondess