Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Femme frappée par son harceleur à Paris : l'agresseur présumé a été placé en garde à vue

lundi 27 août 2018 à 21:13 - Mis à jour le mardi 28 août 2018 à 8:11 Par Thibaut Lehut, France Bleu Paris et France Bleu

Un homme soupçonné d'avoir agressé la jeune femme qui avait répondu à ses remarques obscènes, en juillet dernier à Paris, a été arrêté et placé en garde à vue ce lundi. La victime est attendue au commissariat pour l'identifier, selon franceinfo.

Marie Laguerre, la jeune femme agressée en juillet dernier à Paris.
Marie Laguerre, la jeune femme agressée en juillet dernier à Paris. © Maxppp -

Paris, France

Un homme a été placé en garde à vue ce lundi à Paris. Il est soupçonné d'avoir frappé une jeune femme dans la rue, à Paris, en juillet dernier, alors que cette dernière avait répondu à ses remarques. Elle avait ensuite posté les images de son agression sur Facebook, et avait été très largement soutenue. 

La victime attendue au commissariat pour une identification

Actuellement en vacances à l'étranger, la victime a précisé à franceinfo qu'elle devait se rendre mercredi au commissariat du 19ème arrondissement pour identifier son agresseur. 

Dans son post publié le 24 juillet, Marie L. expliquait que l'homme lui avait adressé des "bruits/commentaires/sifflements/coup de langue sales, de manière humiliante et provocante" alors qu'elle rentrait chez elle. "J'ai donc lâché un 'ta gueule' en traçant ma route. Car je ne tolère pas ce genre de comportement. Je ne peux pas me taire et nous ne devons plus nous taire", poursuivait-elle dans cette publication.

Elle racontait que l'homme lui avait d'abord lancé un cendrier avant de la suivre et de la "frapper au visage en pleine rue, en pleine journée, devant des dizaines de témoins". Le propriétaire du bar lui avait alors proposé de lui remettre les images de vidéosurveillance, afin qu'elle puisse faire avancer l'enquête.

La vidéo visionnée plus de 2,3 millions de fois

Le parquet de Paris avait ouvert une enquête pour "violence volontaire avec arme et harcèlement sexuel" le 30 juillet, à la suite de la plainte de la jeune femme.

La vidéo, quant à elle, continue de circuler sur les réseaux sociaux. Sur la page Facebook de la jeune femme, elle a été visionnée plus de 2,3 millions de fois.