Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Femmes voilées refusées par une auto-école du Loiret : La gérante ne pense pas être discriminante

-
Par , France Bleu Orléans

Le procès de la gérante d'une auto-école de La Ferté-Saint-Aubin se tenait ce jeudi 31 octobre à Orléans. Il y a deux ans, elle avait refusé l'inscription à deux femmes voilées. Invoquant son règlement intérieur qui interdisait le port des couvre-chefs à ses élèves.

Salle d'audience du tribunal correctionnel d'Orléans
Salle d'audience du tribunal correctionnel d'Orléans © Radio France - Anne Oger

Orléans, France

Est-elle coupable de discrimination? La gérante d'une auto-école de la Ferté-Saint-Aubin, dans le Loiret était jugée ce jeudi 31 octobre devant le tribunal d'Orléans, pour avoir interdit à deux femmes voilées l'inscription dans son établissement.

Elle invoquait son règlement intérieur interdisant les "couvre-chef"

La gérante l'explique : elle en a marre que des élèves suivent les leçons de conduite, avec une capuche ou une casquette, en cachant leurs écouteurs. Alors elle met en place, en 2017, un règlement intérieur : Interdiction de porter un couvre chef dans la salle, ou dans les voitures.

Ce règlement, elle l'applique à la lettre : "On a des gens qui sont en chimio, à qui on demande d'enlever leur casquette, reconnait-elle, sans comprendre qu'on en arrive là. Ce sont elles qui n'ont pas voulu signer le règlement intérieur, je ne leur ai jamais demandé de retirer le voile." 

"Mais si toutes les auto-écoles l'interdisent, avance le procureur de la République, Nicolas Bessonne, les femmes musulmanes iront dans des auto-écoles tenues par des musulmans." 

"Je ne me suis pas posé la question" répond la prévenue. 

La gérante de l'auto-école réfute toute discrimination

"Je suis Espagnole, mariée pendant 20 ans à un Portugais, tente-t-elle. L'objet de départ, ce n'est pas le voile!"

"Alors pourquoi lui interdisez-vous? recentre le procureur. Si un jeune entre dans la salle d'audience avec sa casquette, je lui demande de l'enlever parce que c'est un manque de respect. Si une personne entre voilée, je ne vais pas lui interdire, puisqu'elle ne manque pas de respect."

"Ce genre de règlement, c'est destructeur, ça crée le communautarisme, continue-t-il. Nous sommes là pour poser des garde-fous et maintenir le pacte social" 

Il demande qu'une éventuelle condamnation ne soit pas inscrite au casier judiciaire. Puisque le responsable d'une auto-école doit avoir un casier judiciaire vierge.

Il requiert aussi 2000€ d'amende, en tout. Le jugement a été mis en délibéré au 28 novembre prochain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu