Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : le tireur en fuite identifié

Faits divers – Justice

EXCLU - Feria de Béziers : le service de sécurité mis en place par l'Etat sera bientôt payant

vendredi 10 août 2018 à 4:18 Par Stefane Pocher, France Bleu Hérault et France Bleu

Robert Ménard, le maire de Béziers, voit rouge. L'élu vient d'apprendre que l’Etat avait l’intention, à l’avenir, de lui facturer le dispositif de sécurité mis en place à la feria de Béziers comme c'est le cas pour le Tour de France cycliste.

Un agent de sécurité de la Féria de Béziers
Un agent de sécurité de la Féria de Béziers © Radio France - Stéfane POCHER

Béziers, France

L’Etat a l'intention de faire payer à la ville de Béziers le service de sécurité mis en place à l'occasion des ferias. Cette prestation encore gratuite aujourd'hui ne le sera plus demain, révèle ce vendredi France Bleu Hérault. 

Plus de 500 agents sont mobilisés chaque jour de la feria pour assurer la sécurité du public. La 50e édition débute ce vendredi soir et dure jusqu'au mercredi  15 août. 

Deux compagnies de CRS (en provenance de Montauban et Toulouse), les policiers du commissariat de Béziers, certains de Montpellier et des départements limitrophes, les douaniers, les gendarmes, une équipe du RAID, les BAC, les policiers aux frontières, les démineurs sont mobilisés pour cet événement qui attire plus de 700.000 aficionados.

Un coût financier non négligeable

Ce dispositif sécurité a été renforcé depuis les attentats de Nice en juillet 2016.  Le coût financier de ce service n'est pas  négligeable. Le sous-préfet de Béziers reste très discret sur le montant.

"Il n''échappe à personne que si le besoin de sécurité s'accroît, tout cela coûte de l'argent. Les collectivités locales organisant des festivités doivent tenir compte du coût que représente la sécurité. La feria, c'est des recettes pour les commerçants et pour les arènes mais aussi des dépenses pour l'Etat." - Christian Poujet, sous-préfet

Christian POUGET, le sous-préfet de Béziers

"Raisonner autrement"

Le sous-préfet prend en exemple le club de football de Béziers. Une convention aurait été signée avec le club de Ligue 2 pour que la prestation des policiers soit facturée au club les soirs de match.

"Il va falloir raisonner autrement et intégrer dans les budgets des festivités le coût de la sécurité. Les prestations des sociétés privées sont bien réglées par la ville, ajoute Christian Poujet. Sur le Tour de France cycliste, la présence des forces de l'ordre est payante et ça ne pose de problème à personne. Alors pourquoi pas les ferias ?"

Robert Ménard furieux

Cette annonce fait bondir le maire de Béziers Robert Ménard. "L’Etat veut remplir les caisses, dit l'élu. On sera incapable de faire face à ces dépenses". La ville investit plus d'un million d'euro dans la feria. La moitié de ce budget est déjà consacré à la sécurité du public. Les 87 policiers municipaux sont mobilisés, 140 agents de sécurité ont par ailleurs été recrutés pour l'occasion.  

"Il me semble normal que la présence de la  police, la gendarmerie et les CRS soit gratuite pour assurer la sécurité du public. On sera absolument incapable de faire face à ces nouvelles dépenses. Il faut m'expliquer comment on peut payer une note de sécurité de plus en plus importante." - Robert Ménard

Le maire de Béziers fait référence à la prestation des pompiers, "gratuite il y a vingt ans", dit l'élu. "Quand ils sont passés sous la coupe du département, on a reçu la facture : plus de 100.000 euros. Comment allons-nous faire ? Évidemment qu'il faut assurer la sécurité du public, mais en même temps financièrement c'est un vrai problème"

Robert Ménard le maire de Béziers

Robert Ménard se dit aujourd'hui un peu plus conforté dans son idée de faire payer un jour l'entrée de la feria comme à Bayonne. "Si tout le monde fait payer ses services à la ville, il faudra alors trouver de l'argent", avertit le maire.