Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Féria de Millas sous tension : dégradation de la statue du Toréador et manifestation des anti-corridas interdite

dimanche 9 août 2015 à 13:52 Par Julie Szmul, France Bleu Roussillon

Dans la nuit de vendredi à samedi, quelqu'un s'en est pris à la statue emblématique de la ville de Millas, celle du Toréador, alors que la ville est en pleine féria. Le corps de la statue a été scié et jeté dans un fossé. On a inscrit "abolition" sur son socle. La mairie a donc pris un nouvel arrêté pour interdire la manifestation des anti-corridas prévue à 15h.

Les anti-corridas étaient près de 70 à manifester devant le village de Millas.
Les anti-corridas étaient près de 70 à manifester devant le village de Millas. © Radio France

La féria de Millas s'est terminée sous haute tension ce dimanche. La manifestation des anti-corrida prévue l'après-midi n'a finalement pas eu lieu, après plusieurs rebondissements judiciaires. Dernier en date, ce dimanche matin : la mairie a pris un nouvel arrêté pour interdire cette manifestation, suite à la dégradation de la statue du Toréador , qui a eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi. Le corps a été scié et jeté dans un fossé, le socle a été tagué d'une inscription "abolition"

Qui est coupable ?

Devant cet acte de vandalisme, la maire de Millas a donc repris un arrêté in extremis dimanche matin, qui a empêché les anti corridas de manifester dans les rues. Ils étaient près de 70 hier, obligés de rester sur le rond point à l'entrée du village, avec leurs banderoles et leurs tracts. Pros et anti-corridas se montrent du doigt dans cette affaire.

Féria sous tension ENRO

"Leur mouvement s'est radicalisé. Ce sont des terroristes", la maire de Millas, Damienne Beffara, au sujet des anti-corridas.

Le FLAC 66, le Front de lutte pour l'abolition des corridas a respecté l'interdiction de manifester, mais il refuse d'être associé à la dégradatio n de la statue.

"Nous ne savons pas qui a fait ça, mais il n'y a pour le moment aucune preuve que ce soit un anti-corrida !", Jean Pierre Dunyach du FLAC 66 (le front de lutte pour l'abolition des corridas

Féria sous tension SON

Les dégradations sur la statue du Toréador. - Radio France
Les dégradations sur la statue du Toréador. © Radio France

En marge de la féria, les gendarmes veillent : ils ont arrêté samedi soir 17 conducteurs positifs au test d'alcoolémie. Cinq d'entre eux ont eu le permis de conduire retiré.