Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

"Ferme ta grande gueule, grosse pute, grosse salope" : un élu d'Évreux écope d'une amende pour injures sexistes

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Le tribunal d'Évreux a condamné ce mercredi Giovanni Capuano à une amende de 1000 euros. Le 7 février 2019, lors d'une réunion, le conseiller municipal avait tenu des propos injurieux et sexistes à l'encontre de l'adjointe aux sports Diane Leseigneur.

Giovanni Capuano est condamné à une peine de 1000 euros d'amende pour les propos qu'il a tenus à l'encontre de Diane Leseigneur
Giovanni Capuano est condamné à une peine de 1000 euros d'amende pour les propos qu'il a tenus à l'encontre de Diane Leseigneur © Radio France - Laurent Philippot

Évreux, France

Costume gris, chemise blanche et chaussures noires impeccables, Giovanni Capuano s'approche de la barre de la salle du tribunal correctionnel d'Évreux . L'élu est condamné à 1.000 euros d'amende pour injure publique en raison du sexe par parole, écrit, image ou moyen de communication au public par voie électronique. Il devra également verser à sa victime 200 euros au titre des dommages-intérêts et 450 euros pour ses frais d'avocat. Giovanni Capuano, qui a huit jours pour faire appel de cette décision de justice, n'a pas souhaité répondre à nos questions, pas plus que son avocat.  

La page est tournée, droit devant ! Ça a un côté extrêmement réparateur" - Diane Leseigneur

La victime reconnaît avoir été meurtrie et touchée. Diane Leseigneur se dit "satisfaite que le caractère public de l'injure ait été retenu" par le tribunal.

Des propos sexistes et injurieux

Les propos, tenus le 7 février 2019 lors d'une réunion de la commission d’appel d’offres pour les livres de la bibliothèque, avaient choqué les membres de la commission présents. 

Lysiane Bandelier, élue LR, présente à la réunion de la commission, s'est sentie avilie en tant que femme par les propos de Giovanni Capuano

L'élue LR Diane Leseigneur avait porté plainte, soutenue par la ville d'Évreux qui a pris à sa charge ses frais d'avocat. Diane Leseigneur reversera les 200 euros de dommages-intérêts à une association qui lutte contre les violences faites aux femmes ou qui œuvre auprès des femmes. Elle reversera également les 450 euros pour frais de justice à la ville, certains élus communistes s'étant émus que la ville prenne en charge les frais d'avocat de l'adjointe aux sports. Lors de l'audience du 9 juillet dernier, Giovanni Capuano avait exprimé ses regrets,  "je n’aurais jamais dû tenir ces propos" rapporte la Dépêche d'Évreux, "j’ai pris la décision de ne plus faire de politique et de ne plus être présent aux commissions et au conseil". À ce jour, Giovanni Capuano (SE) n'a pas démissionné de son mandat de conseiller municipal d'Évreux, pas plus que de son mandat de conseiller communautaire d'Évreux Portes de Normandie.