Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Fermeture administrative de La Plage à Bordeaux : deux semaines "compliquées" pour le patron

mercredi 30 mai 2018 à 16:43 Par Mélanie Juvé, France Bleu Gironde

La discothèque La Plage à Bordeaux rouvre ce jeudi soir après deux semaines de fermeture administrative "en raison d'atteintes répétées à l'ordre public". Deux semaines "compliquées" pour le patron Patrick Lalanne.

La discothèque La Plage rouvre jeudi après deux semaines de fermeture administrative.
La discothèque La Plage rouvre jeudi après deux semaines de fermeture administrative. - Capture écran Google

Bordeaux, France

La discothèque La Plage à Bordeaux rouvre ce jeudi soir après 15 jours de fermeture administrative par arrêté préfectoral "en raison d'atteintes répétées à l'ordre public". Le patron Patrick Lalanne estime que les deux dernières semaines ont été "compliquées". 

S'il indique donner plus de détails sur la réorganisation de son établissement le jour de la réouverture, soit jeudi, le gérant explique qu'il n'a pas pu licencier de personnel "faute de preuves". La décision de la préfecture s'appuie sur des débordements et violences de la part des agents de sécurité. En effet 54 plaintes ont été déposées par des clients, entre janvier 2017 et mars 2018, dont 35 impliquant directement les videurs.

D'après le gérant, certains de ses 20 agents auraient démissionné, d'autres ont été "mis de côté".  Patrick Lalanne parle de deux semaines "compliquées" à visionner trois ans de vidéo-surveillance. Dorénavant il souhaite que deux personnes soient affectées au contrôle de la vidéo-protection. 

Dernière réunion avant réouverture

La préfecture n'impose en aucun cas le gérant à prendre des mesures de sécurité, selon la loi ce n'est qu'au-delà de 10 mois de fermeture administrative qu'une visite de contrôle est obligatoire. Ce mercredi une dernière réunion entre membres de l'équipe doit permettre de faire un point sur les dispositions prises avant réouverture.