Faits divers – Justice

Fermeture administrative pour le Camp Vanier dans le Vercors

Par Emmanuel Champale et Nathalie De Keyzer, France Bleu Drôme-Ardèche lundi 7 juillet 2014 à 18:12

Le camp de Nicolas Vanier à Vassieux en Vercors, dans la Drôme.
Le camp de Nicolas Vanier à Vassieux en Vercors, dans la Drôme. © maxnewsworld

Le camp de Nicolas Vanier à Vassieux-en-Vercors doit fermer au plus tard ce mardi. Le préfet de la Drôme a signé lundi un arrêté de fermeture administrative du campement installé sur la commune depuis cinq ans.

Pour le préfet de la Drôme, les conditions de gardiennage des 61 chiens de traîneaux sont insuffisantes. En décembre, les services de l'État avaient mis en demeure le camp afin qu'il réalise des travaux, notemment pour mettre en place des barrières et des systèmes de sécurité suffisants pour éviter aux chiens de s'échapper et d'aller causer des dégâts dans les troupeaux de brebis des alentours. Ces dernières années, les chiens du camp ont été responsables de plusieurs attaques chez des éleveurs voisins. Malgré les mises en demeure de fin 2013, la contre-expertise menée lundi à Vassieux a montré que rien n'a été fait au camp, aucun des travaux demandé n'a été effectué.

FERMETURE ADMI CAMP VANIER

Les chiens doivent partir

D'où la décision de fermeture administrative du Camp Vanier. Elle prendra effet mardi matin. Les chiens devront donc être récupérés par Nicolas Vanier et ses équipes. Le célébre explorateur ne vit pas dans le Vercors mais en Sologne. Il avait annoncé fin juin la fermeture de ce camp en raison de difficultés financières mais la préfecture ne lui laisse donc pas le temps de chercher un repreneur.