Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Fermetures de commissariats dans le Puy-de-Dôme : oui pour Gerzat, non mais pour Cournon

mercredi 9 mars 2016 à 18:16 Par Eric Le Bihan et Olivier Vidal, France Bleu Pays d'Auvergne

Si le sort des deux commissariats n'est pas définitivement tranché, la Direction Départementale de la Sécurité Publique préconise de fermer le commissariat gerzatois et de maintenir celui de Cournon en réduisant les effectifs.

Le commissariat de police de Gerzat
Le commissariat de police de Gerzat - © Capture d’écran Google Maps / Street View

Cournon-d'Auvergne, Puy-de-Dôme, France

Tout est parti d'un courrier de la Direction Centrale de la Police Nationale adressé en janvier dernier aux autorités puydômoises. Objectif : trouver des sources d'économies. En perspective : les fermetures possibles des commissariats de Cournon d'Auvergne et de Gerzat.

Le directeur de la sécurité publique du département a tiré ses conclusions et rendu son rapport : la fermeture du commissariat de Gerzat à la fin de l'année 2016 au profit d'un commissariat de secteur. Et le déclassement de celui Cournon en commissariat subdivisionnaire, dépendant de Clermont-Ferrand.

un sous commissariat - le maire PS de Cournon Bertrand Pascuito

Marc Fernandez a fait part de ses "orientations" aux organisations syndicales et aux maires concernés. A Cournon, la plupart des services serait maintenue. En revanche, la Brigade de Sûreté Urbaine serait transférée à Clermont-Ferrand. Il n'y aurait donc plus d'officier de police judiciaire. Un scénario inacceptable pour le maire socialiste, Bertrand Pascuito, qui va écrire au Ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.

La pilule a encore plus de mal à passer pour son collègue Divers Droite de Gerzat, Jean Albisetti. Pour compenser cette fermeture, la DDSP propose de s'installer dans de nouveaux locaux, qui pourraient accueillir cinq fonctionnaires. Essentiellement chargés des prises de plainte. Le maire de Gerzat serait "invité" à travailler sur un partenariat polices municipale et nationale, comme c'est déjà le cas dans la commune de Chamalières. Hors de question pour Jean Albisetti qui souhaite garder tous ses effectifs (37 fonctionnaires actuellement).

Ces préconisations doivent encore être validées par la préfète du Puy-de-Dôme. Le ministère de l'intérieur devra ensuite trancher dans les mois qui viennent.

Le maire de Gerzat Jean Albisetti