Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Fessenheim : la plus ancienne centrale nucléaire de France

Fessenheim : EDF condamné après des incidents survenus en 2015 à la centrale nucléaire

mercredi 8 mars 2017 à 17:30 Par Céline Rousseau et Guillaume Chhum, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

EDF a été condamné à des peines d'amendes après des incidents survenus à la centrale nucléaire de Fessenheim début 2015. Il s'agissait de fuites d'eau. Cinq associations anti-nucléaires avaient porté plainte. Le tribunal d'instance de Guewiller a rendu sa décision ce mercredi après-midi.

Manifestation des anti-nucléaires devant le tribunal de Guebwiller en octobre 2016.
Manifestation des anti-nucléaires devant le tribunal de Guebwiller en octobre 2016. © Maxppp -

Fessenheim, France

EDF devra payer deux amendes de 3.500 euros chacune dans le cadre de l'affaire des fuites d'eau à la centrale nucléaire de Fessenheim. L'électricien a été condamné pour ne pas avoir réagi de façon appropriée face à ces incidents et pour avoir minimisé les faits. L'audience s'était tenue le 5 octobre 2016 devant le tribunal d'instance de Guebwiller. Les juges ont rendu leur décision ce mercredi après-midi.

Deux fuites d'eau à quelques jours d'intervalle

Le 28 février 2015, plus de 100 mètres cube d'eau s'étaient déversés dans la salle des machines de la centrale nucléaire de Fessenheim, cela avait entraîné la mise à l'arrêt de l'unité de production numéro 1.

Le 5 mars, une nouvelle fuite s'était déclarée dans le même secteur alors que les inspecteurs de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) étaient présents sur place. L'ASN estime que la réparation aurait dû être fiable. Le gendarme du nucléaire avait donc transmis un dossier à la justice. Le procureur de Colmar avait décidé d'engager des poursuites. Cinq associations anti-nucléaires s'y étaient ensuite associées.

EDF est condamné pour avoir trompé l'opinion publique" - André Hatz, porte-parole de Stop Fessenheim

André Hatz, le porte-parole de Stop Fessenheim, s'est dit "très heureux qu'EDF soit condamné pour avoir trompé l'opinion publique. Le casier judiciaire d'EDF portera cette inscription". Les anti-nucléaires annoncent une manifestation pour réclamer encore une fois la fermeture de la centrale la plus vieille de France les samedis 11 et dimanche 12 mars à Strasbourg et Fessenheim.