Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fête clandestine du Burgaud : l'avocat de l'organisateur va plaider pour sa sortie de prison

-
Par , France Bleu Occitanie

Le jeune Toulousain qui a organisé la soirée du Burgaud le 10 avril est placé en détention provisoire à la prison de Seysses. Son avocat, Maître Ferdinand Djammen Nzepa, a fait appel de sa mise en détention le 13 avril dernier.

Maître Ferdinand Djammen Nzepa, l’avocat de l'organisateur de la soirée du Burgaud
Maître Ferdinand Djammen Nzepa, l’avocat de l'organisateur de la soirée du Burgaud © Radio France - Pascale Danyel

Une nouvelle audience se tiendra mardi 27 avril devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Toulouse, dans l'affaire de la soirée clandestine du Burgaud (Haute-Garonne) la nuit du 10 au 11 avril. La juge des libertés et des détentions avait placé son organisateur, un jeune Toulousain, en détention provisoire à la prison de Seysses. Son avocat doit donc plaider ce mardi pour sa sortie. 

Maître Ferdinand Djammen Nzepa avait fait appel de sa mise en détention. Il souhaite que son client soit libéré tout en étant placé sous contrôle judiciaire, comme l'autre instigateur de la soirée clandestine : " C'est une mesure largement disproportionnée. Le traitement est inégal entre les deux organisateurs.

"Il devrait être dehors, présent pour la naissance de son deuxième enfant"

Dans cette affaire, les deux mis en examen ont des casiers judiciaires, le client de Maître Ferdinand Djammen Nzepa pour des faits de conduite sans permis et l'autre pour des violences. "Les faits reprochés à mon client n'ont rien avoir avec des soirées clandestines, ce sont des erreurs de jeunesse", estime l'avocat. 

La compagne du détenu accouchera bientôt

Il espère voir son client sortir avant l'accouchement de sa compagne enceinte de sept mois. "Il devrait être dehors, présent pour la naissance de son deuxième enfant". La demande sera examinée lors d’une audience, ce mardi 27 avril. L'arrêt de la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Toulouse doit être connu dans la semaine. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess