Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Fête clandestine près de Toulouse : l'un des deux organisateurs placé en détention provisoire

L'un des deux organisateurs de la fête clandestine organisée dans un gîte rural en Haute-Garonne sur la commune du Burgaud, a été placé en détention provisoire ce mardi soir. Il s'agit d'un Toulousain de 27 ans. L'autre organisateur est sorti libre sous contrôle judiciaire.

Les deux organisateurs de la fête clandestine du Burgaud  près de Toulouse mis en examen pour mise en danger de la vie d'autrui
Les deux organisateurs de la fête clandestine du Burgaud près de Toulouse mis en examen pour mise en danger de la vie d'autrui © Maxppp - Marcelo Chello

L'un des deux organisateurs de la fête clandestine organisée le week-end dernier dans un gîte rural en Haute-Garonne sur la commune du Burgaud, a été incarcéré ce mardi soir. Il s'agit d'un Toulousain de 27 ans. L'autre organisateur est sorti libre du palais de justice de Toulouse sous contrôle judicaire. Leurs soutiens, rassemblés au palais de justice de Toulouse, ont vécu une véritable douche froide.

Des soutiens effondrés

Ces jeunes n'en reviennent pas. Ils ont attendu toute la journée dans la salle des pas perdus que leurs deux amis organisateurs de la soirée clandestine au Burgaud passent devant le juge. Quand le premier sort du bureau vers 19h, c'est une effusion de joie. Il est sous contrôle judicaire mais libre. Une heure plus tard, changement radical d'ambiance. Le deuxième organisateur, un Toulousain de 27 ans lui est envoyé en détention provisoire. Une femme présentée comme une influenceuse sur les réseaux sociaux fond en larmes dans la salle des pas perdus. 

L'avocat de l'organisateur incarcéré se dit estomaqué : "On envoie un jeune en prison parce qu'il a organisé une soirée, avec un bénéfice à 5.000 euros, c'est quoi le signal donné ? " réagit maitre Ferdinand Djammen Nzepa. L'avocat assure qu'il fera appel dès ce mercredi

Le Toulousain reconnaît les faits. Cette soirée avait rassemblé 160 jeunes en plein confinement dans un gîte rural transformé en boite de nuit. Le parquet avait demandé la mise en détention des deux hommes. Il a été à moitié suivi par le juge de la liberté et de la détention. Les deux organisateurs sont mis en examen pour mise en danger de la vie d'autrui et travail dissimulé.

Un clip de rap devait être tourné

Selon Maître Ferdinand Djammen Nzepa, le jeune organisateur dit avoir été dépassé par les événements samedi soir. On apprend qu'un clip de rap devait être tourné ce weekend-là. 

Des influenceurs devaient se déplacer pour cette occasion, ainsi qu'un rappeur. Le gîte avait d'ailleurs été loué pour ça initialement, du vendredi au lundi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess