Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Les Fêtes de Bayonne 2018

Fêtes de Bayonne 2018 : la fréquentation en baisse de 10%

mercredi 1 août 2018 à 15:26 Par Amaia Cazenave et Paul Nicolaï, France Bleu Béarn, France Bleu Gascogne et France Bleu Pays Basque

Il y a eu moins de monde cette année aux fêtes de Bayonne. La baisse est de l'ordre de 10% par rapport à l'an dernier selon le maire, Jean-René Etchegaray qui a dressé un premier bilan des festivités ce mercredi matin.

Il y a eu moins de festayres en 2018 que l'année dernière.
Il y a eu moins de festayres en 2018 que l'année dernière. © Maxppp - Chopin Jean Daniel

Bayonne, France

Pour la première fois de leur histoire les fêtes de Bayonne étaient payantes du vendredi matin au dimanche soir. Il fallait s'acquitter de 8 euros pour entrer dans le périmètre fermé de la fête. 210 00 bracelets rouge ont été distribués dont 162 000 payants. Selon le maire, c'est plus que les prévisions les plus optimistes. Avec ce surplus, la ville va pouvoir financer les frais de sécurité qui s’élevaient cette année à 1 200 000 euros (pour un coût global des fêtes de Bayonne de 2 900 000 euros). Jean-René Etchegaray a confirmé ce mercredi matin, lors d'une conférence de presse en Sous-Préfecture que ce dispositif payant sera reconduit l'an prochain. 

Fréquentation en baisse 

Cette année les fêtes ont attiré moins de monde que l'an dernier. Selon les chiffres communiqués par la mairie, la baisse est de l'ordre de 10%. Pour établir ce chiffre la municipalité s'appuie plusieurs indicateurs : la fréquentation des bus de nuit (moins de 17% de passagers le samedi soir), les parkings publics (25 100 au lieu de 28 500 stationnements payants), les ventes de verres réutilisables et la fréquentation des campings (moins 8%). 

Cette baisse de la fréquentation n'inquiète pas la mairie, qui voit presque cela d'un bon œil "moins de fréquentation n'est pas forcément une mauvaise nouvelle parce que nous avions à regretter depuis un certain nombre d'année des débordements extrêmement importants ".

Deux procédures de viol instruites

Lors des 5 jours et 5 nuits de fêtes, les policiers ont procédés à 24 interpellations (l'an dernier 37). 11 ont été présentés au Parquet notamment pour des faits de violences (coups de couteaux) et de vol de téléphones portables. 

Par ailleurs, deux procédures pour viol ont été ouvertes. L'une à Dax, où une jeune britannique de 21 ans, fille au pair dans les environs de Bayonne, a déposé plainte. L'autre à Bayonne. Cette fois c'est une jeune fille qui affirme avoir été abusée dans un appartement de la ville dans la nuit de samedi à dimanche. Dans les deux cas, les agresseurs présumés n'ont pas encore été identifiés.

Contrôles d'alcoolémie : des conducteurs de plus en plus prudents 

La Gendarmerie Nationale a procédé pendant toute la durée des fêtes à 1 259 dépistages d'alcool et de stupéfiants au volant. Seulement 36 infractions ont été constatées dont deux pour usage de drogues.