Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Feurs : un Guichard sauve le tournoi d'ultimate

mardi 31 juillet 2018 à 19:56 Par Octavie Couchard, France Bleu Saint-Étienne Loire

Grâce à un arrière-petit-fils de Geoffroy Guichard, le tournoi d'ultimate qui devait se dérouler à Feurs a finalement bien lieu. Le championnat a été annulé par le maire de Feurs après une intoxication alimentaire. Une quarantaine d'enfants ont été malades dimanche 29 juillet après un repas.

Les matchs ont pu commencer dès mardi sur le domaine de l'héritier de Geoffroy Guichard.
Les matchs ont pu commencer dès mardi sur le domaine de l'héritier de Geoffroy Guichard. © Radio France - Octavie Couchard

Feurs, France

C'est finalement une jolie fin pour les organisateurs du tournoi international d'ultimate à Feurs. Privé de terrain après l'annulation du championnat par la mairie, 230 adolescents étaient totalement désœuvrés depuis dimanche 29 juillet au soir. Mais heureusement, Xavier Kémlin, un arrière-petit-fils de Geoffroy Guichard, a mis à disposition une partie ses terrains pour que les enfants puissent quand même jouer

C'est au domaine de l'Orangerie de Châtel que les adolescents ont pu installer leur nouveaux terrains de jeux mardi 31 juillet. Xavier Kémlin, l'un des propriétaires des lieux, héberge une accompagnante de la délégation israélienne dans ses chambres d'hôtes. C'est comme ça qu'il a été informé de la situation des enfants et de l'annulation du tournoi.

"C'est la moindre des choses"

Après avoir téléphoné à Jean-Pierre Taite, le maire de Feurs, pour connaitre les solutions administratives, Xavier Kémlin n'envisage pas de laisser les délégations israéliennes, belges et colombiennes inoccupées. Il réunit alors sa famille pour organiser l'accueil des 230 jeunes sur le domaine familial. 

"C'est la moindre des choses. J'ai fait ce que tout père de famille ferait et aimerait que des autorités étrangères fassent à l'écart de leurs enfants dans cette situation plutôt que des laisser sans terrain de jeux." raconte Xavier Kémlin. Pour l'héritier Guichard, c'est un véritable plaisir d'accueillir ce tournoi chez lui. 

L'heure du soulagement

Pour les bénévoles et l'organisateur du tournoi, Guillaume Bataillon, c'est un véritable soulagement. "Notre objectif, c'était de rendre le sourire aux enfants. On repart sur un format de match plus courts, mais on est dans un cadre exceptionnel, il y a de l'ombre partout et pour les enfants, c'est génial."

Mais les plus heureux, se sont bien évidemment les adolescents. Ils ont pu véritablement commencer à jouer mardi 31 juillet, en début d'après-midi. Les jeunes vont pouvoir s'affronter au cours de matchs amicaux jusqu'à samedi, puisque la compétition internationale est définitivement annulée.