Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Feux de récoltes : 1.500 hectares partis en fumée, 700 brûlent encore dans l'Eure, "du jamais vu", selon un pompier

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure), France Bleu

Depuis jeudi après-midi, des centaines de pompiers sont mobilisés en Seine-Maritime et surtout dans l'Eure pour lutter contre les incendies de récoltes. 1.500 hectares ont déjà été détruits dans l'Eure, et ce vendredi après-midi trois foyers brûlent encore.

Des pompiers de dix départements sont venus prêter main forte aux soldats du feu eurois
Des pompiers de dix départements sont venus prêter main forte aux soldats du feu eurois - SDIS 27

Normandie, France

Même si elle est "sous contrôle" selon les pompiers, la situation sur le front des incendies de récoltes reste extrêmement tendue dans l'Eure. "1 500 hectares ont déjà été brûlés par une vingtaine d'incendies et ce vendredi à 14h30, il reste trois incendies significatifs : Brionne, Chambois et la Couture Boussaye. Mais avec les conditions météorologiques favorables, nous devrions arriver à les éteindre en fin d'après-midi", explique Jean-Marc Magda, le secrétaire général de la préfecture de l'Eure.

"La difficulté c'est l'éparpillement des feux", explique le secrétaire général de la préfecture de l'Eure

Des renforts arrivent de 10 départements

Face à ces incendies déclenchés par les fortes chaleurs et les moissons en cours, la mobilisation des pompiers est maximale : 524 sapeurs sont engagés. "Hier, _98 % de nos moyens opérationnels étaient engagés sur ces incendies_, ce qui a conduit le préfet à demander des renforts à d'autres départements", explique un porte-parole des pompiers de l'Eure qui avoue "n'avoir jamais vu ça. C'est vraiment hors norme".

Un champ détruit par les flammes, près de Pacy-sur-Eure - Aucun(e)
Un champ détruit par les flammes, près de Pacy-sur-Eure

Et les renforts ont pris la route dès jeudi en fin d'après-midi : ils arrivent de 10 départements, notamment du Calvados, de l'Orne, de la Loire Atlantique et même du Morbihan et du Finistère. Ce vendredi après-midi, à la faveur de l'accalmie, les renforts regagnaient leurs départements.

Des habitants évacués

Hier soir, la préfecture faisait état d'une habitation détruite, de quelques autres légèrement touchées. Personne n'a été blessée mais une quarantaine d'habitants ont dû être évacués, à La Couture-Boussey et Tourne-Boissey. Ils ont pu rentrer chez eux.

Témoignage de Nadine, une Euroise évacuée de chez elle à cause d'un feu de culture

Une quarantaine de départs de feu en Seine-Maritime

Les pompiers sont également très mobilisés en Seine-Maritime. "Nous dénombrons une quarantaine de départs de feu en tout, les secteurs de Dieppe et Rouen ont été très impactés, mais tous les centres de secours du département ont été mobilisés, ça représente 345 pompiers", explique un porte-parole des pompiers.  

Le feu de récoltes le plus important s'est déclenché à Montreuil-en-Caux : 25 hectares sont partis en fumée.   Important feu de végétations aussi à Neuville chant d'Oisel près du Mesnil-Esnard.

Enfin à Petit et Grand couronne, deux habitations ont été sauvées des flammes : des feux en bordure de voiries et dans un sous bois s'étaient déclarés en fin de journée. 

Des incendies, et des orages

Après la canicule, le ciel a éclaté : 2 mini-tornades se sont déclenchées jeudi soir, l'une à Val-de-Reuil, l'autre à Colleville près de Fécamp. Dans l'Eure et en Seine-Maritime, on dénombre plus de 70 interventions des pompiers pour des chutes d'arbres, de câbles électriques et des inondations. 

Plus de 2 000 foyers étaient privés d'électricité, plusieurs trains sont supprimés sur les axes normands. Enfin, jeudi soir à Rouen, les concerts des terrasses du jeudi ont dû s'arrêter à cause de la violence de l'orage.

Choix de la station

France Bleu