Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Feytiat : des adolescents entrent dans le gymnase pendant le couvre-feu, le maire porte plainte

-
Par , France Bleu Limousin

Un groupe d'adolescents qui ne respectait pas le couvre-feu à Feytiat près de Limoges a été pris la main dans le sac samedi 16 janvier. Ils s'étaient retrouvés dans le gymnase Roger Couderc à plusieurs reprises.

Un groupe d'adolescents est entré plusieurs fois dans le gymnase pendant le couvre-feu. La mairie de Feytiat a proté plainte.
Un groupe d'adolescents est entré plusieurs fois dans le gymnase pendant le couvre-feu. La mairie de Feytiat a proté plainte. - Capture d'écran Google Maps

Ils se sont rassemblés dans le gymnase Roger Couderc de Feytiat en plein couvre feu samedi 16 janvier. Onze adolescents ont été entendus par la police. 

La municipalité avait déjà signalé quelques jours auparavant la situation à la police mais ce samedi, cinq patrouilles interviennent après un appel au 17. 

Verbalisés pour non respect du couvre-feu 

Les policiers sont arrivés un peu après 22 heures. Quatre adolescents ont pris la fuite en les voyant pendant que les autres sont restés immobiles. Ils se seraient organisés sur les réseaux sociaux d'après la police et ceux qui ont pris la fuite seraient les principaux organisateurs. 

Sept participants ont été entendus en tant que témoins par la police ainsi que leurs civilement responsables. Deux des fuyards se sont présentés au commissariat avec leurs parents suite à plusieurs coups de téléphone. 

L'ensemble du groupe a été verbalisé pour non respect du couvre-feu Pour l'instant, aucune dégradations importantes n'ont été relevées dans le gymnases mais des rayures ont été constatées sur le parquet. Le maire de Feytiat a déposé plainte. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess