Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Tribunal de Pau : les artisans voleurs et les faux mafiosi se disputent le magot

jeudi 9 novembre 2017 à 19:36 Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn

Deux artisans n'ont pas résisté à la tentation de taper dans le magot d'un couple de retraités chez qui ils travaillaient. Mais ils ont été ensuite rackettés par deux faux mafiosi. Les quatre ont été condamnés ce jeudi à Pau.

Le palais de justice de Pau
Le palais de justice de Pau © Radio France - Olivier Uguen

Lendresse, Mont, France

Une histoire hors norme devant le tribunal correctionnel ce jeudi. Quatre hommes ont été jugés : deux artisans, pour le vol, en 2013, de plusieurs dizaines de milliers d'euros chez des retraités de Lendresse (près de Lacq) chez qui ils travaillaient. Les deux autres pour avoir tenté de leur extorquer le magot! Les quatre ont dérapé devant le trésor des anciens commerçants.

Les artisans voleurs

Deux boîtes à chaussures remplies de billets de 100, 200 et 500 euros. C'est cette image qui a fait tourner la tête de tout le monde dans cette affaire. Le vieux monsieur, atteint de la maladie d'Alzheimer, montre les boîtes au peintre qui est en train de travailler dans la maison. Il n'y résiste pas. Il tape dans la boîte à chaussures. Il en prend un peu dans chaque liasse pour que cela reste discret, et il en donne à son confrère et ami qui pose le parquet.

Les faux mafiosi

Mais ce dernier ne tient pas sa langue, et il parle au mari de sa sœur de ce chantier magique et miraculeux. Le beau-frère et un ami, italien d'origine, vont venir de la Côte d'Azur, et se faire passer pour des mafiosi. Ils vont tenter de faire peur au peintre et récupérer le magot. Avec costume de la pègre et un 4X4 immatriculé en Italie. Il va avoir tellement peur le peintre qu'il va se réfugier chez les gendarmes et déclencher l'enquête. Les deux retraités ne s'étaient rendu compte de rien. Et le préjudice est impossible à chiffrer. Au moins 40 000 euros mais c'est sans doute une somme à 6 chiffres en vérité. D'ailleurs l'argent volé n'a pas été récupéré.

L'un des artisans est condamné à 6 mois de prison ferme, l'autre artisan et les deux faux mafieux à un an avec sursis.