Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"

FIFA : une alerte à la bombe déclenchée au congrès à Zurich

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Une alerte à la bombe a été signalée pendant la pause ce vendredi midi dans le salle du congrès de la FIFA à Zurich (Suisse), qui doit procéder à l'élection du président. L'incident est terminé.

Le 65e congrès de la FIFA s'est ouvert vendredi
Le 65e congrès de la FIFA s'est ouvert vendredi © Maxppp

Une alerte à la bombe a été déclenchée ce vendredi midi dans la salle où a lieu le 65e congrès de la Fifa à Zurich alors que l'élection du patron du foot mondial se déroule en plein scandale.

Le secrétaire général de la Fifa Jérôme Valcke, a confirmé qu'un "appel anonyme pour une alerte à la bombe" avait été reçu. "Nous avons évalué les risques et décidé avec les autorités locales de fouiller la salle du congrès pendant la pause déjeuner. Rien n'a été trouvé et le congrès peut reprendre", a-t-il ajouté.

 

Il s'agit du deuxième incident de la journée après l'évacuation de deux manifestantes brandissant un drapeau de la Palestine et appelant à exclure Israël, qui avaient réussi à s'introduire dans la salle.

> A LIRE AUSSI : ce que l'on sait du scandale à la FIFA

Sepp Blatter, qui brigue à 79 ans un 5e mandat à la tête de la Fifa, a appelé vendredi à l'ouverture du 65e Congrès de la Fifa "à l'esprit d'équipe" pour "attaquer les problèmes" après les soupçons de corruption qui ont vu le jour cette semaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess