Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Fillette oubliée dans un car en Dordogne : des responsabilités à éclaircir

mercredi 14 mars 2018 à 15:26 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord et France Bleu

Après l'oubli d'une fillette de trois ans dans un car scolaire à Excideuil, la mairie, la société de transports et l'inspection d'académie se retrouvent ce mercredi soir pour faire le point.

L'école d'Excideuil.
L'école d'Excideuil. - Google Street View

Au lendemain de l'abandon d'une petite fille de trois ans dans un car scolaire à Excideuil, le chauffeur du bus a annoncé sur France Bleu Périgord qu'il allait donner sa démission à son employeur. Le retraité reconnait ses torts mais il explique qu'il n'est pas le seul responsable.

Un défaut de vigilance d'une employée de la commune ?

Plusieurs personnes pourraient avoir commis, si ce n'est une faute, au moins une erreur de vigilance. Une réunion a lieu ce mercredi soir avec les élus, la société des transports et l'inspection académique pour reprendre le fil de cette histoire et déterminer les responsabilités de chacun. 

Le chauffeur du car l'a reconnu, il aurait dû faire le tour de son car une fois les enfants déposés, mais dans son interview à France Bleu Périgord, le retraité évoque une femme à laquelle il remet chaque matin une feuille d'appel avec les noms des élèves transportés. Cette femme est une employée de la mairie d'Excideuil. La maire Annie Sedan reconnait un défaut de vigilance, une erreur. A-t-elle été suivie d'une sanction ? Annie Sedan ne veut rien dire de plus.

L'inspection académique enquête

Ce mardi, l'enseignante de Lilou était absente mais remplacée. Jusqu'à la pause déjeuner, personne ne se serait inquiété de l'absence de Lilou au sein de l'école maternelle. L'inspection académique a lancé une enquête. L'absence de la fillette a-t-elle été notée dans le cahier d'absence ? Les enseignantes ont-elles essayé d'appeler les parents ? Eux assurent que non mais le nouvel inspecteur d’académie, Jacques Caillaut veut des réponses. Au moins pour que cela ne se reproduise plus. Des excuses ont été présentées à la famille. Un psychologue sera mis à disposition si le besoin s'en faisait ressentir. De son coté la famille de Lilou a déposé plainte.