Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fillette renversée à Moulins : le chauffard alcoolisé condamné à six mois de prison ferme

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu
Moulins, Allier, France

Le conducteur ivre, père de deux filles, était jugé en comparution immédiate ce mardi au tribunal correctionnel de Moulins. Il a écopé d'un an de prison, dont la moitié assortie du sursis. Il a présenté ses excuses à la famille de la victime grièvement blessée mais désormais hors de danger.

Le choc a été très violent
Le choc a été très violent - @ police nationale

Un an de prison, dont six mois ferme. C'est la peine prononcée par le tribunal correctionnel de Moulins ce mardi après-midi. Le conducteur, en état d'ébriété, a percuté samedi une fillette âgée de 10 ans dans le quartier de la Madeleine. La jeune victime se trouvait sur un passage piéton lorsqu'elle a été percutéé par la voiture. Souffrant notamment d'un traumatisme crânien, elle a été hospitalisée au CH de Moulins dans un état très grave, mais ses jours ne sont plus en danger.

La fillette projetée sur 14 mètres

Le prévenu, âgé de 35 ans, a concédé avoir paniqué après avoir pris conscience de la gravité de l'accident et de l'état de santé de la fillette. Il a repris la route, s'est rendu dans sa famille, avant de se livrer à la police. Sous la violence du choc, la victime a été projetée sur 14 mètres. Le chauffard avait un taux d'alcoolémie de 2,32 g par litre de sang au moment des faits. Ses excuses présentées à l'audience n'ont pas atténué la colère de la famille. En plus de sa peine de prison, qui sera aménagée, ce père de deux fillettes s'est vu retirer son permis de conduire et son véhicule. Le délit de fuite, qui aurait pu alourdir la sentence, n'a pas été retenu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess