Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Filmé nu et brûlé avec des cigarettes pour une dette de 300 euros

mardi 4 septembre 2018 à 19:20 Par Valérie Le Nigen, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel et France Bleu

A Brest, pour une dette de stupéfiant de 300 euros, un homme a été séquestré et torturé pendant quelques heures. Le parquet de Brest a prolongé ce mardi soir la garde à vue des quatre agresseurs présumés.

Les quatre agresseurs présumés seront présentés demain au tribunal de Brest
Les quatre agresseurs présumés seront présentés demain au tribunal de Brest © Radio France - Valérie Le Nigen

Brest, France

La victime est un jeune Brestois. Il a expliqué aux policiers, avoir été embarqué par ses agresseurs parcequ'un de ses amis avait contracté une dette de stupéfiant de 300 euros.  Les 4 individus  l'ont emmené en voiture jusqu'à un endroit isolé de la presqu’île de Plougastel. Là, la victime aurait été filmée nue et brûlée avec des cigarettes... pendant quelques heures de séquestration. 

Humiliation, menaces de morts... 

Les agresseurs l'ont ensuite abandonné dans la rue. Malgré des menaces de mort en cas de dénonciation, le jeune Brestois a décidé de porter plainte. Un important dispositif policier a été déployé pour interpeller les 4 agresseurs présumés dans le quartier de Bellevue ce mardi matin. Leur garde à vue a été prolongée ce mardi soir par le parquet tandis que les vêtements brulés étaient retrouvés par les enquêteurs dans la soirée.  Les quatre agresseurs sont poursuivis pour enlèvement et séquestration.