Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : L'affaire Péchier à Besançon : un anesthésiste soupçonné d'empoisonnement sur des patients

L'anesthésiste de Besançon soupçonné d'empoisonnements déféré devant le parquet

Le docteur Frédéric Péchier a été transféré devant le parquet de Besançon ce jeudi matin, après deux jours de garde à vue. Le médecin anesthésiste est entendu pour une cinquantaine d'incidents médicaux graves, dont de potentiels empoisonnements.

Les trois avocats du Dr Péchier au palais de justice de Besançon.
Les trois avocats du Dr Péchier au palais de justice de Besançon. © Radio France - Virginie Vandeville

Besançon, France

Le docteur Frédéric Péchier est désormais face au procureur de la République de Besançon, au palais de justice, ce jeudi matin. Il a été déféré devant le parquet à l'issue de sa garde à vue, à 8h30. Le médecin anesthésiste a été interrogé pendant deux jours par les enquêteurs pour une cinquantaine d'incidents médicaux graves, dont de potentiels empoisonnements.

Trois avocats pour le médecin

"Nous sommes dans l'attente de la décision du procureur de la République : soit il décide d'arrêter la procédure et de continuer l'enquête préliminaire, laissant libre le docteur Péchier, soit il décide de saisir un juge d'instruction" explique son avocat, Me Randall Schwerdorffer. Il est également présent au palais de justice, avec les deux autres avocats du médecin, Me Jean-Yves Leborgne (avocat de Carlos Ghosn) et Me Ornella Spatafora.

Il clame son innocence

Le docteur Frédéric Péchier "continue de clamer son innocence", d'après Me Schwerdorffer. Le médecin est déjà mis en examen pour sept empoisonnements commis à la clinique Saint Vincent et la polyclinique de Franche-Comté, à Besançon. Dans cette nouvelle enquête menée depuis deux ans, les victimes sont en train de se faire connaître. Parmi ces victimes présumées, il y aurait un enfant de quatre ans.

Le procureur de Besançon, Etienne Manteaux, doit s'exprimer à 17h30 ce jeudi devant les journalistes, en conférence de presse.