Faits divers – Justice

Finistère : 800 repas volés ce week-end dans une cantine

Par Annaïg Haute, France Bleu Breizh Izel et France Bleu lundi 12 décembre 2016 à 15:49

Gendarmerie (Illustration)
Gendarmerie (Illustration) © Radio France - THIERRY BORDAS

Le restaurant scolaire de Tréméven, près de Quimperlé, dans le Finistère, a été dévalisé par des voleurs, ce week-end. Les malfaiteurs ont emporté les repas de Noël et une partie des stocks. Ils sont aussi entrés dans l’école pour dérober du matériel informatique.

C’est un habitant qui s’est aperçu que le restaurant était ouvert, alors qu’il promenait son chien, ce dimanche. Selon les premiers éléments, le ou les malfaiteurs ont fracturé la porte au pied-de-biche, avant de s’emparer des denrées alimentaires.

Les bûches de Noël et les chocolats emportés

Les repas de cette semaine, mais aussi tous les stocks ont été emportés par les voleurs. Dans les réserves de la cantine de cette commune de 2300 habitants, il ne reste plus qu’une seule boite de conserve. Le maire de la commune, Roger Colas, se désole « 260 repas ont été volés, plus tous les stocks, ça fait près de 800 repas au total".

« Attaquer une école publique, je trouve ça aberrant ! »

L’élu explique que le repas de fête proposé ce mardi aux enfants est gâché : "les bûches de Noël et les chocolats qui devaient leur être offerts ont été volés". Roger Colas est dépité : "Je suis en colère, je suis profondément déçu de voir une telle situation, attaquer un édifice public comme ça, une école publique, je trouve ça aberrant !"

Les trousses des enfants volées !

Heureusement, le prestataire a réussi à fournir un autre repas pour ce lundi midi. Reste désormais à chiffrer le préjudice, car de l’électroménager (four micro-onde, sèche-linge, machine-à-laver…) mais aussi des tables roulantes en inox, et du matériel informatique ont été volés dans l’école maternelle. Dans les classes, les trousses des enfants ont été emportées elles aussi.

Le maire envisage de mettre en place un système de surveillance de l’école et de la cantine. Quant à la gendarmerie, elle explique que l’enquête est en cours et rappelle qu’elle patrouille régulièrement sur le territoire de Quimperlé, notamment la nuit.