Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Finistère : la gendarmerie va renforcer les contrôles routiers pour les fêtes

lundi 28 novembre 2016 à 16:28 Par Annaïg Haute et Catherine Kerevel, France Bleu Breizh Izel

Des contrôles partout, tout le temps. Les gendarmes seront très présents sur les routes finistériennes en cette fin d'année. Une réponse aux mauvais chiffres de la sécurité routière.

Les gendarmes expliquent que contrairement à une idée reçue, les jeunes ne sont pas les seuls concernés par les forts taux d'alcool.
Les gendarmes expliquent que contrairement à une idée reçue, les jeunes ne sont pas les seuls concernés par les forts taux d'alcool. © Maxppp - .

Bretagne, France

Invité de l'émission Les Experts, sur France Bleu Breizh Izel, le Commandant Eric Dumas, chef de l'Escadron départemental de sécurité routière dans le Finistère a rappelé que les forces de l'ordre ne comptent pas relâcher la vigilance, à l'approche des fêtes de fin d'année. "Un peu de marteau-thérapie ne fait pas de mal avant les fêtes, explique le chef de l'EDSR, on met les bouchées doubles, alors que les chiffres ne sont pas bons cette année dans le département, on sera présent pour de nombreux contrôles".

Objectif, que la présence des forces de l'ordre soit visible : "Les contrôles vont être démultipliés, de jour, de nuit, dans tous les créneaux, pour capter ces gens qui ne respectent rien."

Un public souvent récidiviste qui risque la prison

Parmi les conducteurs en infraction, de nombreux récidivistes : "La première sanction souvent n'a pas eu d'effet, il faut une gradation de la sanction quand les gens n'ont pas pris conscience. Ce sont souvent des gens malades, alcooliques, qui font des excès de vitesse, des refus de priorité, des délits de fuite même parfois !" Des conducteurs qui risquent gros, selon le militaire : "Une confiscation du véhicule, une obligation de soins, parfois une peine de prison."

Les conducteurs qui boivent le plus ont en moyenne 37 ans

Les jeunes sont très représentés dans les accidents, mais ils ne sont pas les seuls concernés. Faire passer les messages de sécurité routière revient aussi à lutter contre ce cliché. Ainsi, en moyenne, les personnes qui conduisent avec plus d'1,97 gramme d'alcool par Litre de sang ont 37 ans.