Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Finistère : un réseau de passeurs clandestins démantelé à Roscoff

samedi 26 novembre 2016 à 6:28 Par Jérôme Collin, France Bleu Breizh Izel et France Bleu

Cinq personnes ont été arrêtées et mises en examen vendredi. Cinq hommes, des Français et des Albanais, impliqués dans une filière de trafic de migrants. Depuis l'Albanie, ils proposaient à des migrants de rejoindre l'Angleterre, en partant du port de Roscoff. Ils demandaient 6.000 euros.

Un camp de migrants dans le Nord de la France (photo d'illustration)
Un camp de migrants dans le Nord de la France (photo d'illustration) © Maxppp - La Voix du Nord

Roscoff, France

C'est un réseau "assez bien organisé" qui a été démantelé vendredi à Roscoff, dans le Finistère. Depuis le mois de septembre, les gendarmes avaient repéré certains comportements suspects. Ils ont procédé à l'interpellation de cinq hommes : deux Français et trois Albanais. Ce sont des passeurs qui proposaient aux migrants de rejoindre l'Angleterre, via le port de Roscoff.

6.000 euros le passage en Angleterre, sans obligation de résultats

Les départs se faisaient en Albanie. Pour essayer de brouiller les pistes, les passeurs les emmenaient d'abord en Bretagne en les cachant dans des voitures "_d'apparence anodine, le tout dans le flux de circulation qui embarque à Ro_scoff". Il n'y avait aucune garantie de résultats, mais les passeurs se faisaient systématiquement payer 6 000 euros.

Des contrôles douaniers renforcés

Depuis le démantèlement de la Jungle de Calais, les contrôles sont densifiés. Entre quinze et vingt gendarmes sont présents sur le port de Roscoff tous les jours, en appui des douaniers et des agents de sécurité.