Faits divers – Justice

Plainte pour agression sexuelle : le maire de Firminy Marc Petit nie les faits

Par Angy Louatah et Justine Dincher, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu Saint-Étienne Loire vendredi 14 octobre 2016 à 14:56

Marc Petit, maire de Firminy depuis 2008.
Marc Petit, maire de Firminy depuis 2008. © Maxppp - Philippe Vacher

Une plainte pour agression sexuelle a été déposée contre Marc Petit, le maire de Firminy, présumé innocent à ce stade de l'affaire. La victime serait une employée du conseil départemental du Puy-de-Dôme. Par l'intermédiaire de son avocat, le maire nie catégoriquement les faits.

Une plainte pour agression sexuelle a été déposée à l'encontre de Marc Petit, le maire (PCF) de Firminy. Il est âgé de 49 ans et est maire de Firminy depuis 2008. Les faits remonteraient à la mi-juillet 2016. Le maire de Firminy était à Istanbul en Turquie, pour assister au classement de l’œuvre de l'architecte Le Corbusier sur sa commune au patrimoine de l'Unesco. Plusieurs représentants de sites étaient présents, dont certains du Puy-de-Dôme pour le classement de la chaîne des puys. La victime serait une employée du conseil départemental du Puy-de-Dôme.

Marc Petit nie les faits

À ce stade de l'affaire, Marc Petit est présumé innocent. Joint par France Bleu Saint-Étienne Loire, Maître Bonnet du barreau de Saint-Étienne, en charge de la défense de Marc Petit, explique que son client "nie les faits".

"Au départ, Monsieur Petit n'y croyait pas ! Il est bouleversé parce que ces accusations sont tellement loin de la personne qu'il est, qu'il a décidé de réagir en déposant une plainte en dénonciation calomnieuse auprès du procureur de la République"

— Maître Bonnet

Vendredi après-midi, l'entourage de Marc Petit explique qu'il est "dévasté". Son équipe municipale exprime également son soutien au maire. De son côté, le parquet de Saint-Étienne, a simplement confirmé qu'il y a bien une enquête en cours contre un élu de la Loire. Selon nos informations, c'est une enquête préliminaire qui a été ouverte par le procureur de la République de Saint-Étienne. Aucun juge d'instruction n'a été chargé de l'affaire.

→ Lire aussi - Firminy : le site Le Corbusier inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco

L'annonce de cette plainte intervient à la veille de la vogue des noix de Firminy, l'évènement le plus populaire de la ville. - Radio France
L'annonce de cette plainte intervient à la veille de la vogue des noix de Firminy, l'évènement le plus populaire de la ville. © Radio France - Justine Dincher

Le cabinet du président du conseil départemental garanti "la moralité" de l'employée

Le cabinet du président du conseil départemental du Puy-de-Dôme explique qu'il s'agit d'une affaire privée mais "garantit la moralité" et estime que cette employée qui travaille depuis une dizaine d'années pour le magasine du conseil départemental a fait preuve d'un "grand courage" en portant plainte. L'affaire n'était connue que de quelques personnes présentes à Istanbul selon le cabinet du président du conseil départemental du Puy-de-Dôme. L'annonce de cette plainte intervient à la veille de la Vogue des Noix de Firminy, l'événement le plus populaire de la ville.

→ Lire aussi - Affaire Marc Petit : quelles conséquences judiciaires et politiques potentielles pour le maire de Firminy ?

Partager sur :