Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

FLNC, le dernier procès

-
Par , , France Bleu RCFM

Cédric Courbey est jugé à compter du mardi 25 juin devant la cour d'assises spécialement composée de Paris. Il est accusé d'avoir assassiné Christian Leoni, membre présumé du gang de la Brise de mer. C'était le 28 octobre 2011, à Moriani, Un mois après, le FLNC revendiquait l'assassinat.

Conférence de presse clandestine du FLNC
Conférence de presse clandestine du FLNC © Maxppp -

Corse, France

Hasard du calendrier, ce procès s'ouvre cinq ans, quasiment jour pour jour, après l'annonce du dépôt des armes par le FLNC. Devant des magistrats professionnels, et non pas des jurés populaires, le jugement de Cédric Courbey, proche de Charles Pieri, figure du nationalisme corse, aura une forte dimension politique, et symbolique. Ce pourrait être l'ultime procès du FLNC.

un différend portant sur la création d'un complexe immobilier en plaine orientale, différend entre Christian Leoni et Charles-Philippe Paoli tombé dans un  guet-apens quatre mois plus tôt à Fulelli

Côté judiciaiire, les enquêteurs disposent d'une seule trace ADN de Cédric Courbey, trouvée dans les buissons, qui auraient servi de poste de tir pour tuer Christian Leoni. Un mois après les faits, l'organisation clandestine revendique l'assassinat. Les investigations font état d'un différend portant sur la création d'un complexe immobilier en plaine orientale, différend entre Christian Leoni et Charles-Philippe Paoli tombé dans un  guet-apens quatre mois plus tôt à Fulelli. Dans un communiqué, le groupe armé écrit avoir « répondu militairement avec toute la détermination qui s'imposait après la mort de notre militant, dont le seul tort était de s'investir dans le développement de son entreprise ». Placé en détention provisoire depuis avril 2014, Cédric Courbey a toujours nié les faits qui lui sont reprochés. Les débats sont prévus sur 10 jours.