Faits divers – Justice

FN : le financement des élections régionales de 2015 dans le viseur de la justice

Par France Bleu, France Bleu vendredi 2 décembre 2016 à 20:44

Le trésorier du FN, Wallerand de Saint-Just, avait été renvoyé pour recel d'abus de biens sociaux
Le trésorier du FN, Wallerand de Saint-Just, avait été renvoyé pour recel d'abus de biens sociaux © AFP - ERIC FEFERBERG

Une enquête préliminaire sur des soupçons d'escroquerie dans le financement de la campagne des régionales de décembre 2015 du Front national a été ouverte par le parquet de Paris le 9 novembre.

Le parquet de Paris a ouvert le 9 novembre une enquête préliminaire sur des soupçons d'escroquerie dans le financement de la campagne des régionales de décembre 2015 du Front national.

Escroquerie et abus de biens sociaux

Cette enquête ouverte pour escroquerie, abus de biens sociaux et blanchiment de ces délits, vise l'entreprise Presses de France, dirigée par Axel Loustau, conseiller régional FN d'Ile-de-France. C'est un proche de Frédéric Chatillon, renvoyé en procès dans l'affaire des kits de campagne aux législatives de 2012.

Dans l'affaire des kits, les juges d'instruction Renaud van Ruymbeke et Aude Buresi ont aussi ordonné le 5 octobre le renvoi en correctionnelle du FN et de deux dirigeants du parti d'extrême droite, Wallerand de Saint-Just et Jean-François Jalkh.

Des surfacturations au préjudice de l’Etat

Les juges soupçonnent une escroquerie au préjudice de l'Etat, qui rembourse les frais de campagne, par le biais notamment de surfacturations. Le Front national, qui clame son innocence, a été renvoyé pour complicité d'escroquerie et recel d'abus de biens sociaux. Son trésorier Wallerand de Saint-Just a été renvoyé pour recel d'abus de biens sociaux.