Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Foëcy : un poids-lourd caillassé sur l'autoroute, et ce n'est pas le premier

-
Par , France Bleu Berry, France Bleu

Cela aurait pu être dramatique : un camion a reçu des pierres dans son pare-brise sur l'autoroute A71, dans la nuit de dimanche à lundi, à hauteur de Foëcy près de Vierzon, en direction de Bourges. Simple vandalisme ?

On distingue clairement l'impact de la pierre sur la pare-brise.
On distingue clairement l'impact de la pierre sur la pare-brise. - Transports Hochet

Cela s'est passé vers 1h du matin dans la nuit de dimanche à lundi. Heureusement, le chauffeur n'a pas été blessé. Il a pu s'arrêter sur une aire de service un peu plus loin. C'est la troisième fois qu'un camion est ainsi pris pour cible dans ce secteur. 

Le camion a reçu deux projectiles dans son pare-brise, des pierres jetées depuis le bas-côté de l'autoroute. L'une s'est retrouvée dans la couchette. Le chauffeur n'a pas été touché : "Un gravat de 2,1 kilos", précise le patron de la société bretonne de transport, Gilles Hochet. "Vous imaginez si mon chauffeur avait été atteint, ou s'il y avait eu un passager ? Personne n'a été blessé, c'est l'essentiel. Ces projectiles n'ont pas été lâchés d'un pont, mais lancés horizontalement depuis le bas-côté de la chaussée. Ca peut avoir des conséquences terribles !

Le plus gros projectile pèse un peu plus de deux kilos
Le plus gros projectile pèse un peu plus de deux kilos - Transports Hochet

Deux explications sont possibles pour le patron de la société : " C'est une technique qui est parfois utilisée pour forcer les poids-lourds à s'arrêter, afin de braquer la cargaison. On l'a déjà vu par le passé. Ou alors, c'est du simple vandalisme, particulièrement inconscient. Ca les amuse et ils espèrent peut-être que le poids-lourd va aller au décor. Je pencherais plutôt pour cette deuxième hypothèse." L'enquête, confiée à la gendarmerie s'annonce très difficile.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu