Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Fondation du patrimoine : les dérives de son responsable limousin épinglées par Médiapart

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Creuse, France Bleu Limousin

Médiapart publie une enquête de dix pages ce lundi sur la gestion de Jean-Claude Boisdevésy. D'après le site d'informations, le délégué en Limousin de la Fondation du patrimoine savait lever des fonds pour financer des restaurations de bâtiments, mais il ne s'oubliait pas au passage...

Jean-Claude Boisdevésy lors de la cérémonie de remise de la légion d'honneur en 2015
Jean-Claude Boisdevésy lors de la cérémonie de remise de la légion d'honneur en 2015 © Maxppp -

Limousin, France

Jean-Claude Boisdevésy fait l'objet d'un long article sur Médiapart ce lundi, intitulé "Fondation du patrimoine : celui par qui le scandale arrive". Le site d'information y détaille sur dix longues pages, comment le délégué régional de la Fondation du patrimoine en Limousin réalisait "des prouesses en récoltant de l'argent destiné à moult restaurations", tout en ne s'oubliant pas au passage. A en croire Médiapart, Jean-Claude Boisdevésy menait grand train de vie sur le dos de la Fondation.

Des dérives financières au profit de sa famille

Médiapart résume son enquête ainsi : abus de biens sociaux, conflits d'intérêts, népotisme, fraude à l'impôt et harcèlement moral. Alors ici, pas de procureur, ni de poursuites pénales, mais une démonstration, manifestement bien renseignée, des dérives que le délégué régional aurait commises, et notamment des dérives financières au profit de sa famille.

Médiapart estime que sur les cinq dernières années, Jean-Claude Boisdevésy a "perçu ou fait percevoir" plus de 100.000 euros par an à lui-même ou à sa famille. Cela recouvre des remboursements de frais, l'utilisation d'une carte bleue de la Fondation ou encore des subventions versées à l'entreprise de son fils et l'emploi de sa femme pour l'entretien de sa propre propriété qui abritait le siège régional de la Fondation. Cet emploi leur octroyait crédit d'impôt conséquent.

Jean-Claude Boisdevésy remercié après l'enquête de Médiapart

Le site d'informations épingle également le siège national de cet organisme, qui aurait largement fermé les yeux, jusqu'à récemment en tous cas. Après l'enquête de Médiapart, Jean-Claude Boisdevésy a en effet été remercié mais remplacé, comme le soulignent les journalistes, par une bénévole très proche de lui. Pour l'instant, Jean-Claude Boisdevésy, que France Bleu Limousin a tenté de contacter, est resté injoignable.

Choix de la station

France Bleu